Rio Tinto et AB InBev s’allient pour offrir des canettes vertes

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La multinationale Rio Tinto et le géant mondial de l’industrie brassicole AB InBev ont conclu un partenariat afin de permettre à leur clientèle de consommer leur bière préférée dans une canette d’aluminium à très faible empreinte carbone.

L’intention derrière ce partenariat est d’établir une nouvelle norme pour la fabrication de canettes d’aluminium durable. Il s’agit d’une première pour l’industrie mondiale des boissons en canettes qui sont fabriquées avec 70 % d’aluminium recyclé, selon le communiqué diffusé par Rio Tinto.

« Les deux entreprises ont signé un protocole d’entente dans le cadre duquel elles s’engagent à collaborer avec des partenaires de la chaîne d’approvisionnement en vue de commercialiser les produits d’AB InBev dans des canettes fabriquées à partir d’aluminium à faible empreinte carbone, conforme aux normes de durabilité les plus rigoureuses de l’industrie », stipule le communiqué.

Dans le cadre de la première phase de ce projet, les deux entreprises visent les activités en Amérique du Nord. Ils utiliseront donc de l’aluminium à faible empreinte en carbone qui est produit dans les usines canadiennes de Rio Tinto, alimentées à partir de centrales hydroélectriques. Ce projet rejoint la volonté exprimée au Saguenay-Lac-Saint-Jean d’en arriver à la reconnaissance de l’aluminium vert.

Rio Tinto indique dans cette annonce que le partenariat mettra également à profit le développement de la technologie Elysis. Cette technologie consiste à remplacer les anodes en carbone dans le processus d’électrolyse par des anodes de céramique. Les anodes en carbone produisent des gaz à effet de serre, contrairement à la technologie en développement dans les installations de Jonquière de Rio Tinto.

« Rio Tinto est heureux de poursuivre son partenariat avec ses clients à toutes les étapes de la chaîne de valeur en faisant preuve d’innovation pour répondre à leurs besoins et contribuer à la fabrication de produits durables. Notre partenariat avec AB InBev est le dernier développement en date et reflète l’excellent travail de notre équipe commerciale », a pour sa part déclaré Jean-Sébastien Jacques, chef de la direction de Rio Tinto.

À partir du principe que 70 % de l’aluminium des canettes fabriquées actuellement par le brasseur est constitué d’aluminium recyclé, l’utilisation d’aluminium provenant des usines d’électrolyse de la région ou de la Colombie-Britannique pour compenser la dernière portion permettra de diminuer grandement l’empreinte carbone.

« Le brasseur franchira une étape clé dans la réduction des émissions de carbone provenant de la production d’emballages, soit la plus importante source d’émissions par secteur dans la chaîne de valeur de l’entreprise », souligne le communiqué.

« Nous sommes toujours à l’affût de nouvelles façons de réduire notre empreinte carbone dans l’ensemble de notre chaîne de valeur ainsi que d’améliorer la durabilité de nos emballages afin d’atteindre nos objectifs ambitieux en matière de développement durable, a indiqué Ingrid De Ryck, vice-présidente, Approvisionnement et durabilité – Amérique du Nord, chez AB InBev. Grâce à ce partenariat, nous mettrons de l’avant un aluminium faible en carbone au bénéfice des consommateurs et créerons un modèle dont les entreprises pourront s’inspirer pour travailler avec leurs fournisseurs afin d’apporter des changements novateurs et significatifs en faveur de notre environnement. »

« Ce partenariat permettra de livrer aux clients d’AB InBev des canettes qui associent de l’aluminium produit de manière responsable et à faible empreinte carbone de l’aluminium recyclé. Nous nous réjouissons de travailler avec AB InBev pour demeurer le leader de l’aluminium responsable, en offrant transparence et traçabilité tout au long de la chaîne d’approvisionnement afin de répondre aux attentes des consommateurs en matière d’emballages durables », a conclu le chef de la direction de Rio Tinto Aluminium, Alfa Barrios.