Le détachement de terrain de cette année s'est fait il y a quelques jours.

Rio Tinto doit agir vite, estime Hébert

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, espère que Rio Tinto va trouver une solution permanente pour protéger la pointe Langevin.
« C'est leur responsabilité et ils doivent trouver un moyen pour stabiliser les berges de cette pointe, mais aussi s'assurer de sa protection. Car à juger ce qu'ils ont fait l'an dernier, ça n'a pas été adéquat », a-t-il commenté.
Le maire Hébert indique qu'il a été informé et a vu les dégâts causés par l'érosion et qu'une équipe de la municipalité a été mandatée pour travailler en collaboration avec Rio Tinto. En effet, l'aménagement d'un perré en 2016 pour stabiliser un premier affaissement n'a pas tenu et même que la dégradation des berges s'étend sur 200 pieds plutôt que 100 pieds l'an dernier.
Inquiet, mais confiant
« Je suis très inquiet. Et j'imagine que le propriétaire du chalet où la situation est critique est très inquiet de perdre son chalet. Il ne faudrait surtout pas que cette pointe disparaisse, c'est pour cette raison que je répète que Rio Tinto doit assumer ses responsabilités de protéger les berges de ce secteur fragilisé. Nous allons leur laisser la chance de travailler », a-t-il ajouté. 
Le maire a confiance en l'expertise de la multinationale et est assuré qu'elle pourra rapidement réaliser des travaux qui vont permettre de sauver la pointe Langevin.