Selon Aline Beaudoin, l'efficacité d'un ordre professionnel n'a pas été prouvée en Ontario et en Colombie-Britannique, où ils sont présents.

Rien de neuf, selon Aline Beaudoin

Selon la présidente du Syndicat de l'enseignement du Saguenay, Aline Beaudoin, la proposition des jeunes libéraux de former un ordre professionnel pour les enseignants n'est que «du réchauffé.»
«C'est un terme récurrent qui revient chez les libéraux et la Coalition avenir Québec. Pour nous, c'est inutile. La Loi sur l'instruction publique et nos conventions collectives couvrent déjà tout. Les enfants ne sont pas en danger», a expliqué la chef syndicale, lorsque jointe par Le Quotidien.
D'après elle, l'efficacité d'un ordre professionnel n'a pas été prouvée en Ontario et en Colombie-Britannique, où ils sont présents.
«Il y a même plus d'enseignants qui sont congédiés au Québec qu'en Ontario», a-t-elle ajouté, spécifiant que les directions d'école ont tous les outils nécessaires pour s'assurer de la qualité des enseignants.