Richard Martel exhorte le gouvernement d’en faire plus pour les aînés

Mariane Guay
Le Quotidien
Le député de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, déplore l’inaction du gouvernement libéral quant aux programmes sociaux tels que les pensions de la sécurité de la vieillesse et de supplément de revenu garanti, destinés aux aînés.

«La réalité c’est que les Libéraux en ont plein les bras avec leurs scandales et leur manque d’éthique. Le budget n’aurait jamais dû être reporté et le Parlement n’aurait pas dû être arrêté de siéger aussi longtemps », a fait valoir Richard Martel par voie de communiqué.

Le fait est que le supplément de revenu garanti est fixé selon les revenus de l’année précédente, au mois de juillet de chaque année. Le montant est normalement calculé selon l’indice de prix à la consommation chaque trimestre. Toutefois, on rapporte dans le communiqué de presse qu’en raison de la pandémie, la pension de la sécurité de la vieillesse et le supplément du revenu garanti n’ont pas été augmentés pour un 3e trimestre consécutif. Cela fait en sorte qu’une personne voyant sa Régie des rentes du Québec indexée perçoit une baisse de son supplément de revenu du Canada, car elle a désormais des revenus «autres» plus élevés.

Le député conservateur constate de ce fait que les aînés subissent une baisse de revenus, parce qu’ils reçoivent plus d’argent du Régime des rentes du Québec, une situation qui nécessite une action du gouvernement fédéral selon lui.

De plus, comme le Parlement n’est pas en fonction dû à la crise sanitaire, on précise qu’aucune mesure législative n’a pu être mise en place pour indexer ces programmes sociaux. « Avec We Charity, on s’aperçoit que la priorité des Libéraux est d’aider leurs amis plutôt que distribuer l’argent aux bons endroits », ajoute le député.