Richard Martel
Richard Martel

Richard Martel en isolement volontaire

Normand Boivin
Normand Boivin
Le Quotidien
Le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord Richard Martel s’ajoute à la liste des élus qui se dont placés en isolement volontaire.

Le lieutenant québécois d’Erin O’Toole a côtoyé, jeudi dernier, le même individu qui a présenté des symptômes de COVID-19, forçant le chef à s’isoler.

«À ce moment, il ne présentait pas de symptômes. En Ontario, où ça s’est produit, on a dit que nous n’étions pas obligés, mais comme nous sommes au Québec, la Santé publique ici nous a demandé de ne pas prendre de chance. Alors nous finissons nos tâches au bureau et nous allons aller nous faire tester», a expliqué au Quotidien, mercredi après-midi, Marc-Olivier Fortin, directeur du bureau et conseiller de Richard Martel. Ce dernier, qui était en compagnie de son patron la semaine dernière, subira aussi le test et s’isolera également en attendant les résultats.

L’autre employé du bureau de Chicoutimi, Philippe Simard, ne les a pas côtoyés.

Changement de garde

Par ailleurs, la nomination de Richard Martel à titre de lieutenant du chef conservateur pour le Québec fait en sorte qu’il n’est plus co-porte-parole de l’opposition en matière de Défense.

Toutefois, assure M. Fortin, son ascension politique ne se fera pas au détriment de la région puisqu’il continuera de veiller sur l’avenir de la Base de Bagotville et conservera le dossier du remplacement des chasseurs CF-18.

Quant à Marc-Olivier Fortin, il sera directeur de la campagne conservatrice au Québec lors des prochaines élections.