Richard Martel en avance

Le candidat conservateur Richard Martel pourrait ravir la circonscription de Chicoutimi–Le Fjord aux libéraux, lundi prochain.

Premier à se lancer dans la campagne électorale de cette élection partielle, cet hiver, M. Martel obtient 36,3 % des intentions de vote, loin devant la libérale Lina Boivin, qui va chercher un électeur sur cinq.

Si on répartit les 25,2 % d’indécis, le conservateur grimpe à 48,5 % ; Mme Boivin, à 26,7 %.

Ces chiffres laissent loin derrière le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) Éric Dubois qui, avec 8,3 % d’appuis après répartition des indécis, se classe quatrième derrière Catherine Bouchard-Tremblay (11,7 %), la candidate bloquiste présentée par l’ex-chef Martine Ouellet. Tout un revers aussi pour le NPD, qui n’avait concédé que 600 voix au libéral Denis Lemieux lors du scrutin d’octobre 2015.

L’analyste du sondage, Raynald Harvey, président de Segma Recherche, note que Richard Martel va piger des votes dans tous les partis politiques, et plus particulièrement au Bloc québécois et au NPD.

Lors du dernier scrutin, le député sortant Dany Morin (NPD), élu sur la vague orange de Jack Layton, avait perdu par 13 019 votes contre 13 619 pour le libéral Denis Lemieux.

Le Bloc, représenté par Élise Gauthier, avait terminé troisième avec 8990 voix, et la conservatrice Caroline Ste-Marie, qui défendait le bilan de Stephen Harper, suivait avec 7270 votes.

Méthodologie
Le sondage mené par Segma Recherche pour le compte de Radio-Canada et du Quotidien a été réalisé par entrevues téléphoniques à partir de la centrale de la firme de Chicoutimi, du 7 au 12 juin, soit à moins d’une semaine du scrutin.

Quatre-vingts pour cent des numéros de téléphone ont été générés aléatoirement parmi les échanges téléphoniques filaires et 20 % parmi les téléphones cellulaires. Ses 402 répondants donnent à l’ensemble une marge d’erreur de plus ou moins 4,9 %, et ce, dans 95 % du temps.

Les résultats ont été pondérés à partir des données du recensement pour tenir compte de l’âge et du sexe des répondants.

+

5015 ÉLECTEURS SE SONT EXPRIMÉS

(Mélyssa Gagnon) – Selon les données préliminaires d’Élections Canada, 5015 personnes ont voté par anticipation à l’élection partielle dans la circonscription de Chicoutimi–Le Fjord, entre le 8 et le 11 juin.

Lors de l’élection générale de 2015, 7576 électeurs avaient voté par anticipation. 

Treize bureaux de vote étaient mis à la disposition de la population qui souhaitait s’exprimer avant la tenue du scrutin, le 18 juin. Mélyssa Gagnon