Saguenay (Chicoutimi) Upac Hotel de Ville de Chicoutimi et Promotion Saguenay

Revue de l'année 2016 dans l'actualité

Riche en actualités, l'année 2016 a connu un départ canon avec la signature d'une entente de principe et le retour au travail des 450 travailleurs des 25 concessionnaires automobiles après 34 mois de lock-out. La première année complète du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean et la course à la chefferie du Parti québécois ont pour leur part fait couler beaucoup d'encre mois après mois. Et l'annonce de la minière BlackRock, qui a choisi Saguenay comme site pour implanter sa future usine, est venue boucler la boucle. Revue de l'année au général.
La fin du plus long conflit de travail de l'histoire du Québec
Après 34 mois de lock-out, une entente de principe est intervenue le 14 janvier dans le conflit chez les concessionnaires automobiles et a été acceptée à 94 pour cent le 23 janvier par les 450 travailleurs des 25 concessionnaires. Les travailleurs ont repris le travail le 25 janvier, de façon progressive. Après une longue assemblée, les résultats du vote ont été accueillis par des applaudissements sentis de la part des membres. Pendant toute la durée du conflit, les employés en lock-out ont reçu une allocation globale de 400$ par semaine, si bien que la dette accumulée a atteint 6,1 millions $, soit l'équivalent d'environ 25 000$ par travailleur.
Une première année turbulente pour le CIUSSS
Coupes de 15 M$, explosion du taux d'absentéisme, gestionnaires démotivés, frais de déplacement à la hausse, poste d'aumônier aboli, vice-présidente du conseil d'administration qui claque la porte: la première année du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean aura été une période de turbulence. La transformation du réseau régional en un seul établissement et la cure minceur entreprise ont engendré plusieurs craintes et critiques. «Une loi dont personne ne voulait», a affirmé la présidente du syndicat affilié à la FIQ, Martine Côté. La présidente-directrice générale du CIUSSS, Martine Couture, a défendu bec et ongles la nouvelle structure, rappelant que «personne n'a dit que ce serait facile».
Alexandre Cloutier termine deuxième à la course à la chefferie du Parti québécois
Le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, a longtemps été favori pour devenir le neuvième chef de l'histoire du Parti québécois (PQ), mais Jean-François Lisée a remonté un pente abrupte pour le doubler au fil d'arrivée, après cinq mois de campagne. L'ex-conseiller politique de Jacques Parizeau a été couronné au deuxième tour de scrutin, avec l'appui de 50,63 % des militants. M. Cloutier a subi la défaite, recueillant quelque 30 % des voix au premier tour et 32 % au second. Toujours au PQ, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a aussi marqué l'année 2016 en dirigeant de façon intérimaire son parti, après la démission de Pierre Karl Péladeau.
Les concombres des Serres Toundra sur les tablettes
Les premiers concombres des Serres Toundra, de Saint-Félicien, sont arrivés en épicerie à la fin du mois de novembre, et le complexe de serres a été inauguré le 15 décembre, en présence du premier ministre Philippe Couillard et de quatre de ses collègues ministres. « Mon meilleur moment en 2016, c'est l'inauguration des Serres Toundra », a dit le premier ministre Philippe Couillard, au moment de tracer son bilan de l'année. Le projet des Serres Toundra se décline en cinq phases. La phase 1 vise une production annuelle de 14 millions de concombres et à terme, les Serres Toundra espèrent créer 400 emplois.
L'échiquier politique de Saguenay se métamorphose
En mai, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a lancé le Parti des citoyens de Saguenay (PCS). Cette décision découle, entre autres, de l'adoption de la loi 83 modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique. Jean Tremblay a affirmé vouloir être à «armes égales» contre l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), qui a vu son financement être assuré par ces nouvelles règles. En effet, à partir du 1er janvier, l'ERD recevra 59 109$ sur une base mensuelle. Les montants qui seront versés à l'ERD et au Parti des citoyens de Saguenay (PCS) à partir du 1er janvier 2018 seront calculés à partir des résultats obtenus à l'élection de 2017. Étant donné que Jean Tremblay ne briguera pas les suffrages en 2017 pour la mairie de Saguenay, le PCS prévoit la nomination d'un nouveau chef en mai 2017.
L'UPAC débarque à l'hôtel de ville et à Promotion Saguenay
L'Unité permanente anticorruption (UPAC) a procédé à des perquisitions à l'hôtel de ville ainsi qu'au siège social de Promotion Saguenay, le 14 septembre. Une vingtaine de policiers de l'UPAC, assistés de leurs collègues de la Sûreté du Québec, ont paralysé l'administration municipale, demandant au personnel de quitter les lieux. La porte-parole de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence, a refusé de dévoiler ce que recherchaient exactement les policiers sur place, confirmant simplement la saisie de documents et de matériels. Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a assuré que cette opération ne touchait pas la mairie et qu'il n'avait pas été interrogé par les policiers. Le Quotidien a ensuite appris que le conseiller municipal Bernard Noël et l'ancien élu de Saguenay, Fabien Hovington, ont reçu la visite des policiers de l'UPAC relativement à des voyages qu'ils ont effectués en France.
Le caucus libéral à Saguenay
Le caucus du Parti libéral du Canada, auquel ont participé la plupart des quelque 180 députés libéraux, s'est tenu à Saguenay les 24 et 25 août. Bien que la venue du premier ministre Justin Trudeau ait fait monter d'un cran les attentes des acteurs de la région, aucune annonce importante pour la région n'a été prononcée. Un investissement de 1,2 M$ à la base militaire de Bagotville pour améliorer l'efficacité énergétique a tout de même été annoncé, tout comme le retour des Casques bleus, une mesure nationale. Les dossiers forestiers ont été placés à l'avant-plan du caucus, au même titre que le logement social. La question de la gestion de l'offre, le soutien à la classe moyenne, la compatibilité entre investissements et environnement et l'emplacement d'une escadre d'opération de drones ont aussi retenu l'attention. La caucus libéral a démontré une fois de plus que Justin Trudeau a la cote dans la population, qui lui a réservé un accueil chaleureux.
Québec octroie 26 M$ au Zoo de Saint-Félicien
Une subvention de 26 millions $ du gouvernement du Québec, qualifiée d'historique et annoncée en grande pompe, permettra au Zoo sauvage de Saint-Félicien de réaliser son plan de développement de 32,5 millions $. Le député de Roberval et premier ministre Philippe Couillard en a fait l'annonce, en compagnie de la ministre du Tourisme, Julie Boulet. Le plan de développement promet de faire passer les retombées économiques de 30 M$ à 50 M$ et d'accroître également le nombre de visiteurs et d'emplois. D'autres investissements ont suivi, notamment de l'administration municipale et de la MRC Domaine-du-Roy. Par ailleurs, le Zoo sauvage de Saint-Félicien a inauguré en juillet un parcours nocturne illuminé créé par la firme Moment Factory.
La péquiste Mireille Jean élue dans Chicoutimi
La péquiste Mireille Jean a remporté l'élection partielle dans Chicoutimi, le 11 avril, avec une confortable majorité de 3110 voix. La femme d'affaires a devancé, dans l'ordre, la libérale Francyne T. Gobeil et la caquiste Hélène Girard. Le chef du moment, Pierre Karl Péladeau, a pleinement savouré cette victoire décisive, au même titre que le prédécesseur de Mireille Jean, Stéphane Bédard, qui avait annoncé en octobre son retrait de la vie politique après 17 ans passés à l'Assemblée nationale
Métaux BlackRock choisit Saguenay
La société minière Métaux BlackRock a annoncé en décembre qu'elle a choisi le port de Grande-Anse pour son projet d'usine de transformation. L'entreprise planifie d'investir un milliard $ et de générer quelque 500 emplois, soit 200 emplois à la mine de Chibougamau et 300 à l'usine du site du terminal de Grande-Anse. Métaux BlackRock souhaite maintenant obtenir une aide du gouvernement du Québec de 100 à 150 millions $, pour «donner un bon signal aux investisseurs», a indiqué le président de la minière, Jean Rainville. En 2016, le premier ministre du Québec Philippe Couillard a confirmé la création de la zone industrialo-portuaire de Saguenay, qui s'articulera autour des installations de Port Saguenay du terminal maritime de Grande-Anse. D'autres projets d'importance, notamment ceux de GNL Québec et d'Arianne Phosphate, sont projetés.