Le décanat de la recherche poursuivra ses activités dans sa forme actuelle.

Restructuration à l'UQAC: la direction fait volte-face

Alors que la communauté universitaire de l’UQAC poursuivra jeudi le débat entamé le 18 janvier dernier autour d’une proposition de restructuration du vice-rectorat à l’enseignement et à la recherche, voilà que la direction fait volte-face et annonce que le décanat poursuivra ses activités dans sa forme actuelle. Cette mesure aurait pu se solder par son abolition et la création d’un bureau de la recherche.

Le Syndicat des professeurs a prévu une assemblée générale extraordinaire portant sur le sujet.

Selon Marie-Karlynn Laflamme, directrice des communications et des relations publiques de l’UQAC, une présentation de modification à l’organigramme de l’UQAC a été faite le 18 janvier par le vice-recteur enseignement, recherche et création par intérim, Réal Daigneault, dans le sillage de l’adoption de la nouvelle planification stratégique adoptée par le conseil d’administration de l’UQAC le 11 décembre dernier.

Mme Laflamme a mentionné que la proposition d’abolition du décanat à la recherche et son remplacement vise à donner plus de flexibilité à l’institution dans le cadre de cette nouvelle planification stratégique.

« Le projet est présentement en mode consultation et on trouve que c’est un peu vite pour crier au loup. »

Mme Laflamme fait référence au fait que le Syndicat des professeurs se positionnera sur la proposition, mais aussi sur les propos tenus mercredi après-midi dans l’anonymat par un comité de mobilisation qui reproche à la rectrice de vouloir nommé un proche et un professionnel de recherche en la personne de Claude Gilbert, actuel directeur de la planification et du développement stratégiques, au sein du futur bureau de la recherche.

Note interne

Cependant, à la veille de l’assemblée des professeurs, il semble qu’une volte-face ait eu lieu au sein de la direction alors que M. Daigneault a fait parvenir aux professeurs une note interne, en fin d’après-midi, informant que le décanat de la recherche et de la création poursuivra ses activités dans sa forme actuelle.

Les professeurs ont été informés que dans le cadre de la planification stratégique et dans le but d’amorcer rapidement les plans d’action qui en découlent, M. Daigneault proposera lors du prochain conseil d’administration l’ouverture des postes de doyen des affaires départementales, de registraire, de directeur de la bibliothèque, ainsi que la création d’un poste de responsable des programmes rattaché au décanat des études.