Dave Boulet, vice-président de l’exploitation du secteur faunique à la Sépaq, Jacques Caron, président-directeur général de la Sépaq, Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, et Sylvain Boucher, directeur de la Réserve faunique des Laurentides, ont participé à l’annonce, jeudi.

Réserve faunique des Laurentides: 4,5 M $ pour refaire les chalets

Le gouvernement du Québec injecte une somme de 4,5 millions de dollars dans la Réserve faunique des Laurentides pour améliorer l’offre d’hébergement sur ce vaste territoire de chasse, de pêche et de villégiature.

Le pôle touristique du lac Jacques-Cartier profitera de 2,5 M $ pour remplacer la vingtaine de vieux chalets vétustes de L’Étape par dix nouveaux chalets de villégiature avec des façades complètement vitrées et qui offrent une vue imprenable sur lac. Le camping La Loutre ajoutera six unités de prêt-à-camper, en plus de mettre à niveau 127 emplacements de camping déjà existants.

Dave Boulet, vice-président de l’exploitation du secteur faunique à la Sépaq, Jacques Caron, président-directeur général de la Sépaq, Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, et Sylvain Boucher, directeur de la Réserve faunique des Laurentides, ont participé à l’annonce, jeudi.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFPQ), Pierre Dufour, a fait l’annonce de cet investissement, jeudi matin, sur le site du terrain de camping, en compagnie du nouveau président de la Sépaq, Jacques Caron, et du directeur de la Réserve faunique, Sylvain Boucher.

Le secteur Cyriac, à l’entrée de la réserve du côté de Saguenay, disposera d’une somme de 1 M $ pour remplacer deux chalets en fin de vie utile et pour rénover deux autres unités d’hébergement utilisées par la clientèle pour des activités de chasse et de pêche. Un montant de 500 000 $ sera aussi investi dans la rénovation des dix chalets et du pavillon principal du secteur des Portes-de-l’Enfer, des camps rustiques qui nécessitent des travaux d’entretien importants. Les bâtiments réservés aux employés bénéficieront aussi d’une somme de 500 000 $ pour des travaux de rénovation.

La vingtaine de vieux chalets de L’Étape seront démolis pour faire place à dix nouveaux chalet avec des facades vitrées, sur les rives du lac Jacques-Cartier, dans la Réserve faunique des Laurentides.

« Les infrastructures du réseau de la Sépaq doivent s’adapter aux besoins. La clientèle change, les gens veulent vivre des expériences quatre saisons, il y a de nouvelles activités à développer et il faut être en mesure d’attirer une clientèle internationale », a fait valoir le ministre Dufour, qui a souligné l’importance de protéger le patrimoine bâti dans le réseau de la Sépaq. « La Réserve faunique des Laurentides se distingue en offrant le plus grand bassin d’ombles de fontaine indigènes au monde, à moins d’une heure des villes de Québec et de Saguenay », a rappelé Jacques Caron, le nouveau président-directeur général de la Sépaq, qui est en poste depuis trois mois.

Interrogé sur les menaces de grève des employés de la Sépaq pendant les vacances estivales, le ministre du MFFPQ et député d’Abitibi-Est, Pierre Dufour, a indiqué qu’il reste encore six jours de négociation et qu’il a confiance que les parties puissent s’entendre.

La vingtaine de vieux chalets de L’Étape seront démolis pour faire place à dix nouveaux chalets avec des façades vitrées, sur les rives du lac Jacques-Cartier, dans la Réserve faunique des Laurentides.
Les dix nouveau chalets de L’Étape seront construit sur les rives du lac Jacques-Cartier, avec une superbe vue sur les montagnes environnantes et à proximité de cette plage facilement accessible.
Les dix nouveaux chalets de L’Étape seront construit sur les rives du lac Jacques-Cartier, avec une superbe vue sur les montagnes environnantes et à proximité de cette plage facilement accessible.
Les dix nouveaux chalets de L’Étape seront construit sur les rives du lac Jacques-Cartier, avec une superbe vue sur les montagnes environnantes et à proximité de cette plage facilement accessible.
Les dix nouveaux chalets de L’Étape seront construit sur les rives du lac Jacques-Cartier, avec une superbe vue sur les montagnes environnantes et à proximité de cette plage facilement accessible.