Les hockey libre sur la grande glace est touché par la mesure
Les hockey libre sur la grande glace est touché par la mesure

Report des activités libres au Centre Mario-Tremblay d’Alma

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Les citoyens qui désespéraient de pouvoir enfin fréquenter les installations sportives du Centre Mario-Tremblay (CMT) d’Alma devront prendre leur mal en patience. Le Service des loisirs et de la culture a annoncé qu’il retardait au 1er novembre le début des activités libres dans son établissement.

Cette mesure fait suite à la récente recrudescence de la pandémie dans la région. L’annonce touche notamment la natation, le hockey et le badminton libres. Les utilisateurs déjà inscrits aux différents cours donnés que ce soit en gymnase, à la piscine ou sur une des deux glaces, pourront toutefois continuer de fréquenter les plateaux sportifs.

La porte-parole de Ville d’Alma, Claudia Madore, explique qu’il aurait été difficile de faire la gestion des activités libres, étant donné l’incertitude qui plane pour les semaines à venir. « Pour l’instant, la capacité maximale de personnes par plateau sportif est de 50. Mais si la région passe au niveau d’alerte orange comme le gouvernement l’anticipe, nous devrons passer à 25 personnes par plateau. Le respect de la capacité maximale serait trop difficile à obtenir à ce moment-là. »

Si la problématique ne s’applique pas aux activités données sous forme de cours, c’est que le nombre d’inscriptions se situe déjà en deçà de la limite de personnes autorisées. Le Service des loisirs et de la culture note d’ailleurs une baisse importante de la fréquentation à certaines activités offertes à la population. « Par exemple, pour les cours de natation, nous en sommes à environ 50 % du nombre habituel d’inscriptions », ajoute la porte-parole.

Le Centre Mario-Tremblay a dû procéder à une multitude d’ajustements, depuis l’été, pour pouvoir rouvrir ses portes aux citoyens au début septembre. Des limites ont entre autres été imposées au temps d’utilisation des vestiaires, des trajets ont été délimités pour les différents plateaux sportifs, et la centrale d’équipement n’effectue plus de prêt de matériel aux usagers.

La proximité de l’école secondaire Pavillon Wilbrod-Dufour amène également un défi supplémentaire, puisque le CMT partage certains espaces avec l’établissement scolaire. « Ça ne pose pas de problème pour l’instant. Un gardien de sécurité est présent en tout temps et s’assure qu’il n’y ait pas d’attroupement ou de flânage à l’intérieur ni à l’extérieur centre », précise Claudia Madore.