Les écocentres de Saguenay sont fermés depuis plusieurs semaines en raison de la crise du coronavirus.
Les écocentres de Saguenay sont fermés depuis plusieurs semaines en raison de la crise du coronavirus.

Réouverture probable des écocentres de Saguenay le 27 avril

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Les écocentres de Saguenay devraient rouvrir le 27 avril. Les élus voteront pour une résolution allant en ce sens, jeudi après-midi, lors d’une assemblée extraordinaire du conseil municipal.

Un point concernant la réouverture des écocentres est à l’ordre du jour, dans la section Affaires générales. Évidemment, cette décision ne se ferait pas sans le respect des mesures sanitaires mises en place depuis environ un mois. Le conseiller d’Arvida, Carl Dufour, a d’ailleurs publié un message sur sa page Facebook en indiquant que «si tout va bien», les heures d’ouverture des sites de dépôt vont être du lundi au vendredi de 8h à 18h, et de 8h à 16h pour la fin de semaine.

La situation entourant les écocentres a fait jaser, au cours des derniers jours. Plusieurs citoyens ont déploré que des matelas, meubles et autres objets encombrants avaient été laissés à l’abandon en bordure de rue ou sur des terrains. Mardi soir, lors du conseil d’arrondissement de Jonquière, la conseillère Julie Dufour avait demandé à la population de faire preuve d’un peu de patience.

Les écocentres sont fermés depuis que le gouvernement du Québec a demandé la fermeture de tout service non essentiel. Il s’agissait de l’une des nombreuses mesures dans la foulée de la crise du coronavirus. Les écocentres figuraient sur la liste des services essentiels, mais Saguenay avait quand même décidé de les fermer temporairement, tout comme plusieurs municipalités du Québec. On compte quatre écocentres sur le territoire de Saguenay, soit deux à Chicoutimi, un à Jonquière et un à La Baie.

Dans sa publication Facebook, Carl Dufour précise aussi que le nettoyage des rues devrait débuter le 27 avril.

La Ville de Saguenay devrait également présenter une mise à jour de sa politique d’investissement de soutien temporaire aux entreprises touchées par la pandémie de la COVID-19.

La fermeture des écocentres a poussé certains citoyens à laisser traîner leurs gros meubles à des endroits non recommandés.