Remix Santé a déployé une équipe de huit personnes au Grand défi. Le chef encadreur Éric Larouche (au centre) a d'ailleurs profité de leurs services à quelques reprises.

Remix Santé se démarque

Une entreprise du Saguenay a marqué des points en fin de semaine au Grand défi Pierre Lavoie. Remix Santé est présent à l'événement du 1000 km pour une première fois, dans le but d'offrir des services complémentaires au personnel médical de l'organisation.
Chiropractie, kinésiologie en massothérapie, en plus des nombreux conseils sur la nutrition et l'hydratation, étaient au nombre des services offerts par l'équipe de huit personnes chez Remix Santé, en incluant un conducteur et une personne affectée au triage.
Les quatre copropriétaires Myriam Boucher, kinésiologue, ainsi qu'Émilie Villeneuve-Ouellet, Olivier Trudel-Lafontaine et Frédéric Coudé, tous chiropraticiens, faisaient partie de l'équipe de thérapeutes. Au total, Remix Santé compte 17 professionnels de la santé.
« Il y a vraiment eu une grosse demande, on a reçu entre 400 et 500 personnes. On a eu une super réponse et c'est au-delà de nos espérances », a partagé Olivier Trudel-Lafontaine.
« Les cyclistes revenaient nous voir pour nous remercier et faire un suivi en nous disant qu'on avait sauvé leur étape. C'était notre paye à nous », a ajouté Myriam Boucher.
Les principales interventions se faisaient pour des crampes, des douleurs aux genoux, des claquages musculaires ou encore des raideurs au niveau des trapèzes et du cou.
« Il y avait l'aspect mécanique du vélo qui était important, nous on était là pour l'aspect mécanique du corps humain », a illustré Émilie Villeneuve-Ouellet.
Les files d'attente au kiosque de Remix Santé, situé tout près de l'arche de départ à chacune des étapes, étaient souvent imposantes et impressionnantes.
« On a offert quelque chose qui était multidisciplinaire et qui touchait divers services, a ajouté Frédéric Coudé. On s'est aussi servi de l'événement comme un exercice pour la chimie d'équipe (team building). On a passé toute la fin de semaine ensemble, on avait une belle dynamique et je pense que les gens l'ont senti. Les cyclistes ont apprécié et on en sort extrêmement grandis. »
Sans avoir d'attentes, l'équipe de Remix Santé se doutait bien qu'elle serait sollicitée au Grand défi Pierre Lavoie, d'autant plus que des services du genre n'avaient jamais été offerts aux cyclistes du 1000 km.
« C'était important pour nous de donner un service à la hauteur de la qualité de l'événement, a souligné Frédéric Coudé. Je pense qu'on a réussi, mais on va essayer de s'améliorer, si prochaine fois il y a. »
D'ailleurs, l'équipe de Remix Santé n'a pas encore entrepris de démarche afin d'être de retour l'an prochain, pour le 10e anniversaire du Grand défi Pierre Lavoie. Un post mortem avec l'organisation permettre de ressortir tous les points observés au cours de la fin de semaine.
Il n'y a rien de discuté, mais on aimerait vraiment être de retour, a confirmé Myriam Boucher. Ce que je peux dire, c'est qu'on a eu de bons commentaires. »
La région pourrait être au coeur de l'action pour la 10e édition
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait bien être la grande vedette de la 10e édition du Grand défi Pierre Lavoie, l'an prochain, si on se fie aux propos de son cofondateur.
« Notre région va être pas mal impliquée, a annoncé Pierre Lavoie qui est toutefois demeuré prudent. Je veux revenir aux sources, revenir chez nous. J'ai des idées, je ne veux pas le dire tout de suite, mais la région va être impliquée. »
La formule qu'on connaît et qui déplace tout le Québec a été lancée en 2009 par Pierre Lavoie et Germain Thibeault, mais c'est le 3 septembre 1999 que tout a commencé.
Pierre Lavoie a alors pédalé 650 kilomètres sur le territoire régional, afin de sensibiliser et de forcer les acteurs du milieu à s'activer dans la recherche sur les maladies orphelines. Ses enfants Laurie et Raphaël sont tous les deux décédés de l'acidose lactique en bas âge, dont Raphaël quelques mois après le premier défi de Pierre.