Le président d'honneur du Relais pour la vie du Haut-du-Lac, Luc Verreault, a réussi à amasser 40 000 $ à lui seul. Victor Verreault, un athlète de Saint-Félicien, et son équipe ont amassé 17 000 $.

Relais pour la vie du Haut-du-Lac: une année record

La neuvième édition du Relais pour la vie du Haut-du-Lac, qui se tenait à Saint-Félicien samedi soir, est une année record, tant pour le nombre de participants que pour le nombre de dons amassés.
Le Relais pour la vie a obtenu 213 000 $. Environ 800 personnes se sont également rassemblées pour participer à l'évènement. « À titre comparatif, l'année dernière, on a amassé 170 000 $. C'est vraiment un bon montant pour un petit Relais comme le nôtre », estime le président du comité organisateur, Daniel Laplante.
Selon l'agente de développement de la Société canadienne du cancer, bureau de Chicoutimi, Marie-Florence Brousseau, le comité organisateur était on ne peut plus satisfait. « Tout le monde a des ailes ! », ajoute-t-elle. L'agente de développement mentionne également que les participants étaient très énergiques.
« Je n'ai jamais vu autant d'ambiance ! C'est un grand succès. Les équipes se sont fait des chandails personnalisés, et il y a vraiment une belle énergie », raconte Marie-Florence Brousseau.
L'édition 2017 du Relais pour la vie du Haut-du-Lac a également offert quelques surprises aux organisateurs. Notamment, Victor Verreault, un jeune athlète de vélo de montagne de Saint-Félicien, atteint du cancer d'Hodgkin, s'est présenté avec une équipe de jeunes de son école. Ils ont amassé 17 000 $. « C'était un peu notre porte-parole des survivants, explique Mme Brousseau. Il a reçu son dernier traitement récemment. Il a permis de montrer que le cancer touche également la jeunesse, que ça peut toucher tout le monde, en fait. »
De plus, le président d'honneur de cette 9e édition, Luc Verreault, a amassé 40 000 $ à lui seul. « Je pense qu'il s'est mis la barre haute, et qu'il voulait faire encore mieux que la présidente d'honneur de l'année dernière ! », mentionne Mme Brousseau en riant.
En plus du traditionnel Tour des survivants, qui marque le lancement de la marche, et de la Cérémonie des luminaires, le Relais pour la vie 2017 offrait également quelques nouveautés cette année. Entre autres, les participants qui souhaitaient courir au lieu de marché pouvaient le faire, puisque les organisateurs ont instauré un parcours mixte.
« Les membres du comité organisateur ont travaillé pendant près d'un an pour mettre sur pied cette édition. Ils ont vraiment organisé le Relais pour qu'il corresponde aux besoins et à l'énergie de leur communauté », conclut Marie-Florence Brousseau.