REGARD transparent sur le premier cas confirmé de COVID-19 dans la région 

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
La réaction rapide de l’équipe de REGARD a permis d’isoler rapidement un invité européen infecté par le coronavirus mercredi dernier lors de la soirée d’ouverture de l’événement. La direction du festival a voulu faire preuve de transparence en dévoilant que le premier cas répertorié dans la région était de passage dans le cadre de ses activités.

«La personne n’a assisté à aucune projection. Elle n’a pas pénétré dans une salle de projection, assure d’emblée Marie-Elaine Riou, directrice générale de REGARD. On a retracé tout son parcours. La liste de personnes qui l’ont côtoyé est entre les mains de la santé publique.»

La direction de REGARD a choisi de révéler la présence de l’individu lors de son festival afin de susciter la vigilance des festivaliers, invités et bénévoles de l’événement.

«Par respect pour les festivaliers, je trouvais ça important d’être transparents afin que les gens ne soient pas alarmés, mais plutôt informés, explique Marie-Elaine Riou. On a vraiment collaboré de près avec la santé publique. On leur a fourni toutes les informations.»

Mercredi 11 mars, l’individu a été en contact avec quelques personnes lors du 5 à 7 d’ouverture du festival tenu dans le hall du Théâtre Banque Nationale. À ce moment-là, les mesures de François Legault n’avaient pas encore été annoncées. Aucun des participants de REGARD n’arrivait d’un pays sous surveillance en raison de la COVID-19.

«Comme l’indiquait le Dr Aubin lors du point de presse, la personne a été en contact avec un nombre de personnes limité», assure Marie-Elaine Riou.

La directrice générale de REGARD est convaincue d’avoir fait tout en son pouvoir afin d’éviter pareille situation. C’est d’ailleurs la vigilance de l’équipe qui a permis d’isoler rapidement la personne infectée.

«La personne a été isolée lorsqu’on a eu le moindre doute. Toute notre organisation était en mode prévention. C’est ce qui a permis d’agir rapidement.»

Le cas positif est en isolement depuis le 11 mars, en soirée. Dès le lendemain matin, la personne est parvenue à entrer en contact avec la santé publique. Le test a été effectué vendredi. Le résultat positifs a été confirmé huit jours après l’événement, six jours après le test.

«Je m’attendais à ce que les choses se fassent plus rapidement. On comprend que dans la situation actuelle, c’est difficile. Le festival a commencé avant l’instauration des mesures de M. Legault. Ç’a des conséquences. La santé publique a collaboré énormément avec nous. On comprend les circonstances, mais on aurait voulu l’annoncer plus rapidement.»

Une enquête menée par la direction de la santé publique a permis d’identifier les personnes qui ont été en contact étroit avec l’invité. Celles-ci seront contactées par téléphone rapidement.