Récolte de citrouilles communautaires à Saint-Félicien

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Près de 80 citrouilles communautaires ont été récoltées et partagées dans le cadre d’un projet de jardin collectif sur la pointe Saint-Méthode à Saint-Félicien.

Après avoir tenu une cabane à sucre, développé des sentiers et réalisé des corvées de nettoyage, des citoyens qui participent à l’initiative, La pointe Saint-Méthode en transition, a lancé un premier jardin collectif dans le secteur cet été.

L’idée a d’ailleurs germé lors de la corvée de nettoyage le printemps dernier. « Je pensais faire un champ de citrouille chez nous, mais en parlant avec les gens du coin, on a décidé de lancer une première version d’un jardin collectif en semant des citrouilles », explique Sabrina Trottier, l’initiatrice du projet, en ajoutant que toutes les activités ont été faites en respectant les normes de la santé publique.

C’est sur le terrain de la chapelle, sur le chemin de la Pointe, que les résidants du secteur ont implanté le jardin, grâce à une collaboration avec Rio Tinto. Et ce ne fut pas le seul partenaire du projet, car plusieurs autres y ont participé. La ville a amené la terre à jardin. Dustin Roy a fourni l’expertise et le paillis pour faciliter le désherbage et réduire les besoins en eau. Jérôme Doucet a fourni de gros barils d’eau de pluie pour arroser les plants. Et Normand Séguin a fourni du bois.

C’est vendredi dernier que s’est faite la grande récolte, ou plus de 75 personnes, majoritairement des familles, ont pu cueillir une ou deux cucurbitacées.

« L’activité a permis de rejoindre plein de gens qui n’étaient pas au courant du projet, et qui souhaitent s’impliquer pour d’autres activités à l’avenir », remarque Sabrina Trottier.

Outre les citrouilles, des concombres et des framboises ont aussi été plantés cet été. Après le succès du projet pilote, le jardin collectif risque de prendre de l’ampleur l’an prochain.