Les rassemblement en appui au personnel de la santé sont devenus populaires, mais le CIUSSS demande à la population de respecter certains éléments importants.
Les rassemblement en appui au personnel de la santé sont devenus populaires, mais le CIUSSS demande à la population de respecter certains éléments importants.

Rassemblements d’encouragement: la police fera respecter les règles

Rendez-vous populaires depuis que la crise de la COVID-19 a pris de l’ampleur, les rassemblements « Flash tes lumières », dans le stationnement de l’hôpital de Chicoutimi, seront dorénavant balisés par le Service de police de Saguenay (SPS). L’objectif est de faire respecter les règlements de distanciation sociale du gouvernement du Québec, tout en assurant un milieu de vie de qualité aux usagers.

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean a utilisé le service des communications de la Ville de Saguenay pour avertir la population que la police allait intervenir sur les lieux de rassemblement.

« Bien qu’il s’agisse d’une marque de reconnaissance tout à fait exceptionnelle, mobilisatrice et fort appréciée de tous, il est essentiel de bien encadrer ces rassemblements, lesquels doivent s’opérer dans un contexte de confinement et de distanciation sociale », peut-on lire dans le communiqué.

Le SPS veillera à ce qu’une distance d’au moins deux mètres entre chaque individu soit respectée, en plus d’éviter toute forme de rassemblement. De plus, il est suggéré que les citoyens qui participent à ce genre de mobilisation cessent de klaxonner ou de faire entendre des sirènes.

« Les hôpitaux sont les milieux de vie des usagers et du personnel, ainsi que des environnements où sont prodigués des soins et qui requièrent le calme et la tranquillité, détaille la Ville de Saguenay. Plusieurs patients hospitalisés nécessitent du repos pour assurer une pleine récupération, et pour certaines clientèles, ce type de stimuli peut devenir une source d’agitation ou d’anxiété. »

Finalement, on demande de respecter une fluidité aux abords des entrées de l’hôpital, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur du stationnement. Dimanche, plusieurs centaines de véhicules avaient pris d’assaut le stationnement de l’hôpital en guise de geste de soutien au personnel médical.