Une quarantaine de personnes se sont réunies à la Place du citoyen à Chicoutimi pour réclamer une amélioration du système de santé mentale au Québec.

Rassemblement pour la santé mentale

Des citoyens de Saguenay se sont rassemblés pour réclamer l’amélioration du système de santé mentale. Dans la foulée de la Semaine nationale de la santé mentale, une quarantaine de personnes se sont déplacées à la Place du citoyen, vendredi.

« Plusieurs personnes, des familles, souffrent en silence. Les patients sortent trop vite des hôpitaux et n’ont aucun support après leur séjour. Il y a un manque de collaboration entre les hôpitaux et les différents services offerts », dénonce la cofondatrice du mouvement Citoyens pour l’amélioration du système de santé mentale au Québec Nadine Fortin.

Elle parle du rassemblement comme un geste de solidarité et de support aux personnes atteintes, mais aussi aux familles épuisées et laissées à elles-mêmes.

Mme Fortin est heureuse de la progression de son mouvement, mais elle croit que ce n’est qu’un début. « Il faut continuer de sensibiliser les gens et de faire pression sur les autorités en place. » Elle qualifie son mouvement comme un groupe qui porte des actions concrètes pour faire bouger le gouvernement.

Lundi dernier, la ministre de la Santé, Danielle McCann, avait organisé un forum gouvernemental sur la santé mentale des jeunes. Le président de l’organisme communautaire Le Maillon, Bertrand Santerre, s’est dit agréablement surpris de l’organisation du forum. « Nous nous sommes sentis écoutés. La ministre McCann semble vouloir porter des actions concrètes, mais il faut continuer de mettre de la pression ». Il espère maintenant que des gestes vont suivre.

Lors de cette rencontre, le gouvernement a annoncé une consultation en ligne sur l’organisation des services de santé mentale pour les jeunes. Un investissement est aussi prévu pour ouvrir un point de service pour les jeunes de 12 à 25 ans souffrant de maladie mentale à Saguenay.

Mme Fortin aimerait voir les services de santé mentale disponibles au Saguenay–Lac-Saint-Jean s’inspirer de ce qui se fait ailleurs au Québec et les voir collaborer.

Le président du Maillon, Bertrand Santerre, et la cofondatrice du mouvement Citoyens pour l’amélioration du système de santé mentale au Québec Nadine Fortin ont participé au rassemblement.