Le directeur de la fondation Sur la pointe des pieds, Jean-Charles Fortin, a remis le chèque de 73 000$ à Réjean Côté et Dominique Larouche.
Le directeur de la fondation Sur la pointe des pieds, Jean-Charles Fortin, a remis le chèque de 73 000$ à Réjean Côté et Dominique Larouche.

Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté : Un surprenant 73 000$

Pour sa 20e édition, le Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté a amassé plus de 73 000 $ au profit de la fondation Sur la pointe des pieds. L’organisation et la famille de Marie-Hélène Côté sont surprises du montant amassé en ces temps difficiles.

Le montant final a été annoncé samedi matin, tout juste après la nouvelle coupe de cheveux du père de la défunte, Réjean Côté, qui clôturait une édition marquée par la pandémie de la COVID-19.

Cette année, le grand rassemblement à l’aréna de Saint-Bruno ne pouvait pas avoir lieu. Chaque participant était invité à se raser à la maison et de filmer la coupe de cheveux. Le tout s’est terminé samedi, là où tout a commencé il y a 20 ans, dans la cour de Réjean Côté.

« Je me souviens la première année, j’avais amassé 800 $. Ensuite, je m’étais dit si j’ai quelques amis, on pourrait peut-être atteindre le 4000 ou 5000 $. Finalement, on était 141 dans ma cour à se faire raser. On a lancé ça comme ça et maintenant on connaît la suite. Vingt ans plus tard, on a donné plus de 2,5 M$ à la fondation Sur la pointe des pieds », a raconté M. Côté alors que sa femme, Dominique Larouche, lui préparait sa coupe estivale.

En plus de renoué avec le terrain de la première édition, Réjean Côté s'est fait rasé le crane par le même rasoir qu'il y a 20 ans. Il a voulu remercier Mme Nicole Prescott pour le prêt de l'emblématique tondeuse.

Si la récolte de 73 000 $ est bien en dessous à ce que nous avait habitué l’événement (Plus de 100 000 $ en 2019), le montant de cette année est bien surprenant compte tenu de la situation. « Ça demeure un accomplissement dans les circonstances. Ce qui nous a surpris, c’est à quel point les gens voulaient participer. Les gens inscrits voulaient absolument poursuivre l’aventure. Ce que les gens nous disaient, c’est que les jeunes atteints de cancer continuent d’avoir besoin d’aide. En situation de pandémie, les jeunes atteints de cancer ont encore plus besoin de nous, parce qu’il y en a que leurs traitements sont suspendus et d’autres qui sont affaiblis », a exprimé le directeur de la fondation, Jean-Charles Fortin.

Une surprise de 25 000 $

Alors que Mme Larouche venait tout juste de changer le style de son conjoint, l’animatrice de l’événement, Catherine Provost, lui a tendu un téléphone pour un appel vidéo. Le porte-parole de l’événement, le chanteur Marc-André Fortin, qui est un ami de la famille, a annoncé un don de 25 000 de la part de la Fondation Famille Godin. « Marc-André était un ami de Marie-Hélène. Il a d’ailleurs écrit une chanson pour elle quand elle est décédée. On lui avait demandé d’être le porte-parole, mais jamais on n’aurait pensé qu’il allait s’engager autant que ça », a expliqué M. Côté.

La réaction de Réjean Côté et de Dominique Larouche à l'annonce du don 25 000$ de la Fondation de la Famille Godin, par l'entremise du porte-parole du Rase-O-Thon, le chanteur Marc-André Fortin.

Le couple a eu droit à une autre surprise quand l’animatrice a lu une lettre écrite par leurs deux autres filles, qui ne pouvaient être présentes. « Pour le cœur d’une maman, c’est difficile, mais je les sentais avec nous, tout comme Marie-Hélène. C’est de l’amour à l’état pur qu’on a reçu », a avoué Mme Larouche.

Les surprises se sont enchaînées au cours de la matinée, la municipalité de Saint-Bruno a également voulu rendre hommage au Rase-O-Thon et à Marie-Hélène Côté. Une plaque commémorative sera apposée à l’aréna pour immortaliser l’événement, devenu un incontournable pour la petite municipalité.

Avant de dévoiler le montant, un convoi de voitures a fait son apparition devant la maison pour saluer la famille de Marie-Hélène Côté. « J’ai trouvé ça touchant. On ne pensait pas les voir et ça fait chaud au cœur de pouvoir les saluer », a dit Mme Larouche.

Une édition novatrice

Comme un peu tout le monde, l’organisation du Rase-O-Thon a dû revoir sa façon de faire pour répondre aux exigences de la Santé publique. « On s’est questionné, on a changé le projet plusieurs fois. Il y a un mois, on n’aurait pas pu faire ça comme on l’a fait aujourd’hui. Des événements comme cette année, ça amène tous les projets à être pensés autrement et ça te force à essayer des choses que tu n’aurais pas faites en temps normal. L’événement ici est vraiment régional, mais avec le Rase-O-Thon virtuel, il n’y a plus de limites. Finalement, on est très heureux du résultat final », a expliqué la chargée de projet pour le Rase-O-Thon, Catherine Provost.

Le convoi de voitures des participants a particulièrement touché la famille de Marie-Hélène Côté, mais aussi l'organisation de l'événement.

Les aventurières

Présentes au défilé de voitures, deux amies d’enfance de Marie-Hélène, Priscilla Côté et Andréa Boulianne, ont pris le temps de venir saluer les parents de leur amie. Les deux jeunes femmes sont aussi passées sous la tondeuse il y a quelques semaines et ont amassé plus de 2400 $ avec leur équipe, les Coconuts.

Andréa était présente lors de la première année où Marie-Hélène avait coupé ses cheveux pour la cause. « L’énergie est toujours la même. Ç’a énormément grandi, mais il n’y a jamais eu d’essoufflement. On a gardé la même motivation, la même vibration et la magie est toujours là. »

De son côté, Priscilla a particulièrement apprécié cette 20e édition. « Le cancer, ça touche tout le monde. Malgré la situation, quand on a annoncé notre événement, c’est incroyable la vague de générosité qu’on a vue. On a eu un découragement une fraction de seconde seulement, on a même dépassé notre objectif à notre grande surprise. » « Malgré les problèmes de tous et chacun, on réussit à sortir un petit 5 $, 10 $ ou même un 20 $ qui peut faire toute la différence », a ajouté Andréa Boulianne.

Elles en ont profité pour raconter une anecdote à saveur houblonnée. « Le 5 mars dernier, la Microbraserie le Coureur des bois de Dolbeau-Mistassini a lancé une bière en l’honneur de Marie-Hélène, L’Aventurière. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que c’était notre nom de groupe depuis plusieurs années. On est un petit groupe de cinq amies de Marie-Hélène et on se surnomme Les Aventurières. C’était une coïncidence, mais ça rend cette bière encore plus symbolique. Comble du bonheur, elle est bonne en plus », a raconté Andréa, débordante d’énergie. D’ailleurs, pour une L’Aventurière vendue, la microbrasserie remet 1 $ à la fondation Sur la pointe des pieds.

Sur la pointe des pieds

Depuis plus de vingt ans, la fondation Sur la pointe des pieds aide les jeunes atteints du cancer à retrouver leur bien-être en relevant le défi d’une expédition d’aventure thérapeutique, encadrés par des experts du milieu de la santé et de l’intervention par la nature et l’aventure.