Andrée Laforest.

Rapport d’impôt unique: Andrée Laforest se fait rassurante

La députée provinciale de Chicoutimi Andrée Laforest tient à rassurer la population quant à la perte éventuelle d’un millier d’emplois en lien avec la mise en place d’un rapport d’impôt unique au Québec, proposé par la CAQ et appuyé à l’unanimité par les députés de l’Assemblée nationale.

Mme Laforest, qui est également ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, et ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, a pris le soin de réagir à l’éditorial de Marc St-Hilaire, publié samedi dans le Progrès, qui soulevait la perte d’emplois si le Centre des données fiscales de Jonquière venait à fermer. Elle s’est dite surprise de lire de telles inquiétudes, alors qu’elle estime avoir prouvé qu’elle se souciait avant tout de ses électeurs.

«C’est vrai qu’un rapport d’impôt unique, c’est très économique pour le Québec, sauf qu’en même temps, je me suis toujours assurée que si on était pour perdre des emplois, j’allais travailler avec le premier ministre François Legault pour récupérer un maximum d’emplois dans notre région», a mentionné Andrée Laforest en entrevue téléphonique.

Un rapport d’impôt unique signifierait la perte d’environ 5300 emplois à travers tout le Québec, dont 1000 à Jonquière. La ministre responsable de la région a rappelé la promesse électorale de la CAQ de redistribuer 5000 emplois sur le territoire provincial.

«Je suis déjà en mode solution», a réagi Mme Laforest, tout en citant en exemple les projets industriels qui sont actuellement en préparation dans la région.

«Je suis tellement sur tous les projets régionaux et ça paraît déjà, a-t-elle noté. Il y en a plusieurs qui bougent et qui avancent. Si on perd 1000 emplois, c’est certain qu’on va aller les rechercher. Il ne faut pas être inquiet.»

À la Chambre des communes, le gouvernement fédéral, qui est majoritairement libéral, a rejeté à 191 voix contre 80 l’idée d’un rapport d’impôt unique au Québec.