Quelques secondes avec Bono

Le photographe Patrice Lapointe, qui collabore régulièrement avec le journal Le Quotidien, a pu avoir un accès privilégié avec le leader du groupe U2, Bono, samedi, à la Place Bell de Laval. Le groupe y a élu domicile pour deux semaines, dans le but de mettre la touche finale à son spectacle à grand déploiement.

L’accès à la méga star n’a pas été facile. Depuis qu’ils avaient appris que Bono se rendrait à la Place Bell, de nombreux fans, mais aussi des photographes, s’y sont déplacés quotidiennement, dans l’espoir d’apercevoir l’artiste. Ce n’est que samedi, en après-midi, que le rêve d’une cinquantaine de fans s’est concrétisé et que le photographe Patrice Lapointe a pu prendre quelques clichés. En effet, les gardes du corps de Bono ont informé les admirateurs attroupés et le photographe qu’il serait possible de voir Bono, qui s’arrêterait quelques minutes avant de rentrer dans l’aréna. 

Inutile de dire que la sécurité a été resserrée et que les fans étaient en liesse. 

Patrice Lapointe a affirmé que Bono avait été d’une grande gentillesse avec les admirateurs, mais que les gardes du corps ne rigolaient pas avec la sécurité du leader de U2. «Ils m’ont laissé me placer très près, mais je devais suivre les consignes», a précisé le photographe. Le Quotidien vous propose donc quelques-unes de ses photos. 

Patrice Lapointe est un habitué des grands événements, lui qui a notamment couvert les plus récents Jeux olympiques d’hiver, en Corée du Sud.