Gab Bouchard, un auteur-compositeur-interprète originaire de Saint-Prime, a lancé dernièrement son tout premier album, Triste pareil.
Gab Bouchard, un auteur-compositeur-interprète originaire de Saint-Prime, a lancé dernièrement son tout premier album, Triste pareil.

Quelques idées d’activités régionales pendant votre isolement 

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
Vous êtes confinés à l’intérieur seul ou en famille et vous ne savez plus quoi faire ? Pour vous aider, Le Progrès vous propose quelques activités aux couleurs régionales qui vous permettront tout de même de passer du bon temps.

Bars fermés. Événements sportifs et culturels annulés. Lieux touristiques interdits aux visiteurs. Bibliothèques non accessibles. Congé d’école à plus ou moins long terme. Le contexte actuel vous force donc à changer vos habitudes de vie et à faire preuve de créativité.

Approuvée par quelques médecins, voici une liste non exhaustive d’activités familiales ou solitaires pour vous aider au cours des prochains jours, voire des semaines ou même des mois à venir.

En musique

Pourquoi ne pas profiter de cette période pour découvrir des artistes locaux ? Gab Bouchard, un auteur-compositeur-interprète originaire de Saint-Prime, a lancé dernièrement son tout premier album, Triste pareil.

Promis, les airs du premier extrait musical, Tu m’connais trop bien, vous resteront en tête encore et encore.

Vous pouvez découvrir aussi la musique du groupe folk-rock Vie de Quartier, qui est originaire de la région. Le groupe a offert récemment une prestation musicale en direct sur Facebook et Instagram.

En baladodiffusions

La mode des baladodiffusions, ou podcasts, dans le jargon quotidien, a atteint la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

À Dolbeau-Mistassini, le trio formé de Mathieu Lévesque, Pierre-Yves Bédard et Martin Drapeau a déjà enregistré et diffusé dans les studios de la Télé du Haut-du-Lac des dizaines d’épisodes de leur balado, Décrochage.

L’un est humoriste, l’autre travaille dans le milieu de la santé et le dernier est travailleur de rue, mais tous les trois sont des joueurs d’improvisation réguliers dans la Ligue d’Impro Dolmissoise (LID). D’ailleurs, le concept même de leur podcast est inspiré de la structure du célèbre jeu développé par Robert Gravel.

Pour les suivre, il suffit d’écrire Décrochage sur Facebook. Déjà plus de 1200 personnes les suivent sur leur page. Il est aussi possible de les écouter sur les différentes plateformes web comme Spotify et Balado Québec.

Plus récemment, Joël Martel, le chroniqueur au Quotidien et au Progrès, lançait son balado, Dans le dernier épisode, un podcast de fiction dans lequel il partage aux auditeurs des histoires déroutantes sorties de son imagination.

Il est possible de l’écouter sur iTunes, Google Play et Spotify. Ses plus grands fans peuvent aussi s’abonner à sa chaîne sur Patreon pour recevoir des exclusivités.

En lecture

Vous trouvez que vous avez passé suffisamment de temps devant votre téléviseur ? Pourquoi ne pas lire un bon livre ?

Bien que l’histoire devrait être portée au grand écran prochainement, le film Maria Chapdelaine étant actuellement en tournage à Normandin, il est toujours possible de lire la célèbre histoire écrite sous la plume de l’écrivain français Louis Hémon.

À Dolbeau-Mistassini, le trio formé de Mathieu Lévesque, Pierre-Yves Bédard et Martin Drapeau a déjà enregistré et diffusé dans les studios de la Télé du Haut-du-Lac des dizaines d’épisodes de son balado Décrochage.

Votre bibliothèque municipale est fermée ? Sachez que la plupart des bibliothèques possèdent un catalogue en ligne ainsi qu’un service de prêt de livres numériques via leur site Web respectif ou via la plateforme en ligne pretnumerique.ca.

À plus grande échelle, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) offre gratuitement un abonnement à tous les Québécois, peu importe où qu’ils soient, afin de consulter virtuellement leurs livres et documents.

À la télévision

Vous aimez beaucoup trop regarder la télévision ? Alors, pourquoi ne pas oser regarder une programmation différente, mais locale ?

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean regorge de chaînes de télévision locales avec une large offre d’émissions originales.

Au nord du Lac, on retrouve la Télé du Haut-du-Lac, tandis que NousTV, une division de Cogeco Connexion, est disponible pour les citoyens d’Alma et de Roberval.

Tous les abonnés de DERYtelecom peuvent regarder TVDL. Les clients de Vidéotron peuvent de leur côté regarder la télévision communautaire MAtv, qui produit des émissions régionales.

Petit fait historique, c’est à Normandin en 1970 qu’a vu le jour la première télévision communautaire au Canada. Rien de moins !

Dans un autre ordre de grandeur, l’Office national du film du Canada (ONF) offre plusieurs films, courts-métrages, documentaires et dessins animés gratuitement et directement sur son site Internet : onf.ca.

Conseils de la Dre Audrey Perreault

Sachez qu’à moins d’avis contraire selon votre âge ou votre condition médicale, il est encore possible de faire de petites balades en auto pour le plaisir, ou même de pratiquer certains sports ou loisirs hivernaux. Une petite marche en forêt peut s’avérer une activité très « ressourçante » !

Par contre, si vous êtes âgés de plus de 70 ans, si vous revenez de voyage ou présentez quelques symptômes de toux ou de fièvre, restez chez vous !

Il est important aussi de respecter la distance minimale de deux mètres entre chaque personne et d’éviter les rassemblements.

La Dre Audrey Perreault rappelle que les gens en isolement peuvent toujours jouer à des jeux de société, cuisiner, commencer des projets artistiques ou simplement prendre le temps de « s’instruire sur un sujet qui nous fascine et que c’est un bon moment pour faire son grand ménage du printemps que l’on a rarement le temps de faire. »

En entrevue avec Le Progrès, la docteure incite les gens à favoriser le télétravail et de limiter les contacts humains au minimum, donc de reporter ou d’annuler les réunions d’équipe.

Elle ajoute que les technologies sont aussi là pour nous aider en ces temps de crise et qu’il faut éviter à tout prix les visites chez les personnes âgées, afin de les protéger, mais que l’on peut tout de même continuer de les appeler !

« Même si nous sommes en isolement, nous avons la chance de vivre à une époque hyperconnectée et l’on peut facilement rester en contact avec nos proches par téléphone, textos, courriels, réseaux sociaux, rappelle-t-elle. On peut même ajouter l’image en direct avec Skype ou FaceTime. Le but de maintenir l’isolation physique actuellement est d’éviter que nos proches tombent malades. »

En terminant, elle rappelle que l’important, c’est de « se laver les mains très fréquemment ! »