De passage dans la région, le ministre Jean Boulet a confirmé une subvention de 370 000$ au Jardins Solidaires.
De passage dans la région, le ministre Jean Boulet a confirmé une subvention de 370 000$ au Jardins Solidaires.

Québec verse 370 000$ aux Jardins solidaires d’Alma

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Le projet Les Jardins solidaires, à Alma, qui vise à intégrer des jeunes en emploi tout en fournissant les banques alimentaires, reçoit une subvention de 370 000 $ de Québec. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en a fait l’annonce, jeudi, à la ferme maraîchère Les Jardins Mistouk, terre d’accueil du projet mené par le Carrefour Jeunesse Emploi Lac-Saint-Jean-Est.

Cette aide de Québec permettra à 16 jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean d’acquérir des compétences personnelles et professionnelles en participant à une activité humaine et valorisante de jardins solidaires. « Ils seront appelés à jardiner, à cuisiner et à distribuer des fruits et des légumes aux plus démunis de leur communauté. Ils pourront aussi participer à différents ateliers ponctuels pour explorer des secteurs où les besoins de main-d’œuvre au Saguenay–Lac-Saint-Jean sont importants, comme la foresterie, l’ébénisterie, le transport, la transformation alimentaire ou encore la restauration », a décrit le ministre Boulet, de passage dans la région cette semaine.

L’aide financière provient du programme JME, nouvellement mis en place par le gouvernement Legault et qui vise à mettre en action des idées novatrices pour mobiliser les jeunes de 15 à 30 ans qui peuvent davantage contribuer au marché du travail. Les 15 à 24 ans, rappelons-le, affichent un taux de chômage de près de 19 %, même avant la pandémie.

« Le développement des compétences de nos jeunes est au cœur de la relance économique du Québec. L’objectif du projet du CJE est de contribuer à accroître l’autonomie socioprofessionnelle, l’entrepreneuriat, les connaissances du marché de l’emploi et l’implication communautaire des participants. Ce sont autant d’outils pour assurer une intégration durable et réussie au marché du travail. Le gouvernement est présent pour soutenir financièrement des projets innovants et créatifs qui répondent à des objectifs précis pour que tous nos jeunes puissent réaliser leur plein potentiel. C’est l’une de nos priorités qui me tiennent le plus à cœur, particulièrement dans ce contexte de pandémie », ajoute Jean Boulet.

Le cas de Moïse Simard, participant à la première cohorte des Jardins solidaires, résume bien la pensée du ministre. Le jeune de 18 ans, qui a grandi en centre jeunesse, a témoigné de l’impact d’un tel projet sur son parcours.

« J’ai cogné à la porte du Carrefour jeunesse pour de l’aide et le projet est arrivé. J’ai posé ma candidature et j’aime vraiment ça. C’est ce qui m’a permis de reprendre le droit chemin. Et comme j’aime le dire, dans le futur de demain, réussir à accomplir tous mes objectifs », a exprimé le jeune homme, présent à la conférence de presse.

Moïse Simard est l’un des premiers participants aux Jardins Solidaires, un projet qui permet aux jeunes d’acquérir des compétences en plus d’aider les banques alimentaires du territoire.