D’ici Noël, quatre écoles primaires de Saguenay assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime.
D’ici Noël, quatre écoles primaires de Saguenay assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime.

Québec Issime veut en faire plus pour la relève

Québec Issime compte en faire davantage pour les jeunes. Le producteur de spectacles s’investit d’une nouvelle mission consistant à offrir plus d’opportunités aux enfants et aux adolescents d’avoir accès au monde du spectacle.

La jeunesse a toujours occupé une place de choix au sein de la grande famille Québec Issime. Robert Doré, producteur des spectacles de Québec Issime, a l’oeil fier lorsqu’il évoque «les enfants de Québec Issime». Il estime toutefois qu’il est temps de faire plus.

D’ici Noël, quatre écoles primaires de Saguenay assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime.

«On veut se repositionner. On doit s’occuper des jeunes. C’est un besoin. On a toujours attaché une importance aux jeunes et on veut redonner à la collectivité», affirme-t-il.

Québec Issime a l’intention de se réorganiser afin de se qualifier pour les différents programmes disponibles pour en faire bénéficier les jeunes.

D’ici Noël, quatre écoles primaires de Saguenay assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime.

«On n’a jamais bénéficié des programmes puisqu’on ne s’en est jamais occupé. À l’époque, la Société de développement culturel Québec Issime (SDCQ) a été subventionnée pour les équipements du Palace et pour développer des chanteurs professionnels en région. On l’a bien fait. Mais la corporation n’était plus active depuis un temps. Là, on a réuni un nouveau conseil d’administration et on a demandé à la Ville de nous reconnaître comme un OBNL.»

D’ici Noël, quatre écoles assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime dans l’ancienne église Saint-Jacques d’Arvida, devenue le Complexe Québec Issime.

D’ici Noël, quatre écoles primaires de Saguenay assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime.

«Les écoles n’ont pas beaucoup de budget, alors on les accommode. La réaction des enfants qui connaissent les chansons et qui dansent, c’est magique, témoigne Robert Doré. On veut donner le goût aux jeunes de rêver. Dans ces écoles, si certains enfants ne voient pas ce spectacle, ils n’en verront jamais. Les familles n’ont pas toutes les moyens d’assister à des spectacles. On aime tellement les enfants que cette année, on absorbe les frais. »

Si elle bénéficie de budget supplémentaire, Robert Doré assure que la SDCQ pourra faire davantage pour les jeunes.

D’ici Noël, quatre écoles primaires de Saguenay assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime.

Le producteur et son équipe aimeraient fournir à la relève des occasions de voir des spectacles, mais aussi de monter sur scène.

«Un vide existe. Nous, on veut pallier ça. C’est beau de suivre des cours de chant ou de musique, mais si on n’a jamais la chance de monter sur scène.... Les chanteurs, les danseurs, les musiciens, ils jouent où? On veut offrir une opportunité non seulement de voir le spectacle, mais aussi pour ceux qui ont un talent de monter sur scène.»

D’ici Noël, quatre écoles primaires de Saguenay assisteront au spectacle Party! 2 de Québec Issime.

Robert Doré songe également à offrir des classes de maître, à donner des ateliers et à trouver différentes façons de rejoindre les jeunes.

«Il faut faire profiter de notre expertise. Tout ça reste à mettre en place. Il y a du travail à faire avec la collaboration des programmes existants. On est privilégiés de pouvoir se permettre de redonner à la communauté, de contribuer à conserver le patrimoine culturel en chansons et avec l’église Saint-Jacques. On veut transmettre cette culture.»

Le spectacle Décembre de Québec Issime a attiré plusieurs spectateurs lors de son passage au Théâtre du Palais municipal de La Baie du 6 au 8 décembre.

DÉCEMBRE COURONNÉ DE SUCCÈS

La série de représentations du spectacle Décembre de Québec Issime au Théâtre du Palais municipal de La Baie a été couronnée de succès. 

« Ç’a été génial. C’était plein. Il y a eu beaucoup de monde et les gens ont apprécié, affirme Robert Doré, producteur du spectacle. On a reçu beaucoup d’éloges. »

Plus de 5200 personnes ont assisté aux quatre représentations offertes en région du 6 au 8 décembre, après six années d’absence. 

Malgré ce succès, Robert Doré ignore si le spectacle pourra être présenté à nouveau dans la région dans le futur. « C’est toujours une question de partenariat. On ne peut pas prendre les risques comme producteur. Cette fois, la Ville était avec nous. Sans la Ville, ça ne se pouvait pas », explique-t-il. 

Rappelons que la Ville a contribué à la présentation du spectacle à hauteur de 50 000 $.

Le promoteur confirme également que l’exercice a été périlleux pour son équipe, qui amorçait ensuite une série de représentations à la Place des Arts de Montréal, où le spectacle est offert pour une 17e année. 

L’aspect technique du spectacle, qui se déplace avec six camions de 53 pieds, dont quatre remplis de décors, représente un défi. Un total de 43 personnes sont nécessaires pour opérer le spectacle en plus des 23 artistes sur scène.

« Si on le refaisait, ça prendrait un budget pour une seconde équipe », estime le producteur, soulignant que l’équipe technique est particulièrement fatiguée.