Québec en Forme: 26 000$ à quatre organismes

L’initiative 100° de Québec en Forme a annoncé mardi soir la remise de 26 603 $ à quatre organisations du Saguenay-Lac-Saint-Jean, au moyen de ses deux plus récents appels de projets, « Cultiver l’avenir: des jardins pour apprendre » et « Cultiver l’avenir: des activités pour rapprocher les jeunes du monde bioalimentaire ».

L’initiative, qui vise à promouvoir la santé chez les jeunes Québécois, souhaite familiariser les nouvelles générations à l’importance de l’agriculture et du monde bioalimentaire. Les appels de projets, lancés en novembre 2018 et en avril 2019, avaient pour objectif d’enseigner aux jeunes la provenance des aliments et les différentes composantes du système alimentaire, en plus de les conscientiser relativement à l’impact de leurs choix de consommation. Les projets retenus proviennent des quatre coins de la région. Il s’agit de « Cultivons en grand avec nos p’tits géants », proposé par le centre de la petite enfance (CPE) des Lutins, à Chicoutimi, de « De la ferme à mon assiette », organisé par le CPE Auetissatsh, à Mashteuiatsh, du « Jardin d’éveil » mis en œuvre par la municipalité de Sainte-Jeanne-d’Arc, et de « Je cultive ma bouffe », de la municipalité de Saint-François-de-Sales.

Le financement des projets s’inscrit dans le cadre d’une aide financière de 1,45 M$ octroyée sur deux ans par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation au Fonds Québec en Forme pour appuyer des initiatives visant l’éducation et la sensibilisation des Québécois aux enjeux liés au système alimentaire durable.

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, a déclaré par voie de communiqué qu’il était « fier d’appuyer la réalisation de ces projets de jardins pédagogiques et d’activités qui contribueront à éduquer et à sensibiliser nos jeunes en matière d’alimentation saine, locale et écoresponsable. Ces projets s’inscrivent parfaitement dans l’esprit de la Politique bioalimentaire 2018-2025 – Alimenter notre monde, qui vise notamment à soutenir le développement des connaissances et des compétences alimentaires et culinaires des Québécois ».

Au total, 123 organisations québécoises bénéficieront d’un financement, ce qui représente près de 800 000 $. Parmi elles figurent des écoles primaires et secondaires, des CPE, des camps d’été, des municipalités, des municipalités régionales de comté (MRC) et des organismes publics. 

« Les potagers éducatifs, les forêts nourricières, les ateliers ludiques et les jardins nouvellement mis sur pied sauront sans aucun doute piquer la curiosité des jeunes. Ces projets leur permettront d’acquérir plusieurs connaissances à propos du domaine agricole, en plus de leur donner la possibilité de contribuer concrètement à un projet collectif », a affirmé Frédéric Therrien, directeur de l’initiative 100° chez Québec en Forme.