Québec dit non au montant supplémentaire demandé par Saguenay pour la rénovation du Palace.

Québec dit non pour le Palace

Québec n’avancera pas les 1,4 million $ supplémentaires demandés par Saguenay pour la rénovation du Théâtre Palace Arvida. Les responsables du dossier ont reçu une lettre à ce sujet, cette semaine, mais n’entendent pas baisser les bras.

Rappelons que le 23 mai dernier, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, interpellait la ministre de la Culture et des Communications du Québec, Nathalie Roy, pour lui demander d’éponger la moitié des 2,8 millions $ qui s’ajoutaient aux 4,8 millions $ prévus. La Ville était prête à faire sa part, à condition que Québec accepte de faire la sienne.

Les délais sont maintenant inévitables pour le projet du Palace puisque les soumissions arriveront à échéance la semaine prochaine. À la base, la date butoir avait été fixée au 18 juin, mais l’entrepreneur avait accepté un délai de 30 jours supplémentaires.

Cindy Girard, attachée de presse de la mairesse, confirme qu’une lettre a bel et bien été envoyée cette semaine à Diffusion Saguenay et que Josée Néron en a obtenu une copie.

«Les discussions se poursuivent et on ne veut pas baisser les bras. Nous continuons nos démarches pour regarder les solutions et les alternatives», a mentionné Cindy Girard.

En mai, Josée Néron avait expliqué que les 2,8 millions $ supplémentaires s’expliquaient possiblement par les délais entre l’ouverture des soumissions et l’estimation des coûts des travaux.

Le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour, confirme que ce refus ajoute d’autres délais, mais aussi que le dossier n’est pas clos. Les discussions ne sont pas totalement fermées avec le ministère.

«La communication demeure et c’est ça l’important. Ça se parle encore et il y a quand même de l’espoir», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il avait eu des discussions avec la mairesse et qu’il y avait des options sur la table.

Selon lui, c’est «décevant et exagéré» que le dossier traîne depuis cinq ans. Il se désole notamment pour les investisseurs qui ont pris la décision de mettre de l’argent dans le Carré Davis avec l’idée que le Palace allait rouvrir ses portes prochainement.

«Ça fait cinq ans. Qu’on en soit à 30, 60 ou 90 jours de plus... Nous avons quand même 85% du montant total d’amassé, ce n’est quand même pas si pire», se console M. Dufour.

Interrogés à ce sujet vendredi matin, les responsables de Diffusion Saguenay ont préféré ne pas commenter le dossier.