Présent à l’annonce, effectuée lundi après-midi à Louiseville, en Mauricie, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a parlé « d’un pas de géant » dans l’offre des services d’Internet haute vitesse hors des zones urbaines.

Québec branché: 6,1M$ pour la région

Près de 3700 foyers du Saguenay-Lac-Saint-Jean auront accès à Internet haute vitesse avant 2021. Sept projets ont été retenus, totalisant des investissements de 6,1 millions $ de la part des gouvernements provincial et fédéral, des entreprises de télécommunications et des municipalités de la région.

Dans une entrevue accordée au Quotidien, lundi, le premier ministre a confirmé que sept projets sur les quelque 80 retenus au Québec seront réalisés au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce qui représente des investissements de 1,6 million $ provenant du gouvernement provincial. Une part qui semble minime sur les quelque 105 millions $ annoncés par Québec pour financer une partie des 80 projets. Avec les parts d’Ottawa, des MRC et des entreprises, c’est près de 300 millions $ qui seront investis. 

Au bureau de Philippe Couillard, on confirme qu’aucun projet de la région n’a été refusé par manque d’argent. En tout, onze dossiers provenant du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été soumis dans le cadre du programme Québec branché. Quatre ont été refusés, soit parce qu’ils ne répondaient pas à tous les critères ou en raison d’un chevauchement entre projets.

« Dans la région, on parle de 55 kilomètres de fibre optique. Ce sont des investissements de plus de 6 millions $ qui donneront de meilleurs services aux gens qui sont mal servis ou même non desservis. Évidemment, il y aura encore de la place à d’autres projets, car ça ne permettra pas à tous les foyers d’avoir accès à Internet haute vitesse. Mais aujourd’hui (lundi), on annonce une première vague. Il y en aura d’autres », assure le premier ministre.

Parmi les projets retenus, il y a celui de Saint-Honoré qui donnera Internet haute vitesse à 1387 foyers. À lui seul, ce projet coûte 1,4 million $. 

Les autres projets, qui se concrétiseront aux quatre coins de la région, seront détaillés vendredi en conférence de presse. De bonnes nouvelles qui feront plaisir aux Jeannois et aux Saguenéens, assure le premier ministre, précisant que son collègue Serge Simard en fera l’annonce. 

« Chaque fois qu’on parle de retenir les jeunes en région, on parle toujours de l’accès à Internet haute vitesse. Pour une entreprise, c’est un service essentiel. Avoir accès à Internet haute vitesse aujourd’hui c’est comme avoir accès à l’électricité au 20e siècle », image le premier ministre.

Les travaux pour brancher la région devraient débuter rapidement, mais les foyers n’auront pas accès immédiatement à de meilleurs services. Tout dépendant du secteur, le service sera accessible entre 2018 et 2021 pour ces sept projets. La construction de tours ou d’infrastructures serait plus complexe dans certaines municipalités, nécessitant des délais plus longs. 

100 000 foyers québécois de plus seront connectés

(Presse canadienne) – Près de 100 000 foyers québécois verront finalement la connexion au bout du tunnel, alors que Québec et Ottawa annoncent que 80 projets totalisant des investissements de 290 millions $ permettront d’accroître l’accès à l’Internet haute vitesse dans les régions du Québec.

Présent à l’annonce, effectuée lundi après-midi à Louiseville, en Mauricie, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a parlé « d’un pas de géant » dans l’offre des services d’Internet haute vitesse hors des zones urbaines.

Près de 340 000 foyers québécois sont actuellement très peu ou pas desservis par le service haute vitesse. « Aujourd’hui, on prend une grosse bouchée, on en prend 100 000 », a illustré M. Couillard. Il a de plus assuré que les abonnements seront offerts à un prix comparable à ceux disponibles en milieu urbain.

Les 80 projets retenus dans le cadre du programme provincial Québec branché et de l’initiative fédérale Brancher pour innover sont répartis dans 14 régions.

Le gouvernement du Québec contribue à hauteur de 105 millions $, le gouvernement du Canada verse 87 millions $ pour la réalisation de ces projets, et environ 98 millions $ proviennent d’entreprises privées et de donateurs.

La ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, était également présente à l’annonce, tout comme la ministre du Tourisme du Québec et ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet, et le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains.