Claude Ouellet, représentant de la Caisse Desjardins de Dolbeau-Mistassini, Érika Vincent, intervenante du projet, Michel Lemieux, conseiller en emploi, et Isabelle Coulombe, coordonnatrice du Carrefour jeunesse-emploi comté Roberval, ont annoncé le retour des projets d'insertion socioprofessionnelle à l'étranger.

Quand l'avenir passe par l'Équateur

Après le succès obtenu lors d'expérience au Maroc et au Honduras, deux projets d'insertion socioprofessionnelle de jeunes âgés de 18 à 35 ans s'effectueront en Équateur en 2014.
Le Carrefour jeunesse-emploi comté Roberval (CJE) pilote ce dossier qui vise à remettre sur le marché du travail ou aux études des jeunes déconnectés du système. L'expérience des derniers voyages prouve que ça marche. «Près de 90% des participants se sont mis en action trois mois après la fin de leur projet, soit pour le retour aux études ou l'intégration en emploi. Par ailleurs, l'ouverture sur le monde, l'esprit d'équipe, la débrouillardise, la confiance et la connaissance de soi sont sans conteste les résultats qui ont été les plus marquants pour les jeunes», souligne Érika Vincent, intervenante pour le projet Destination Équateur.
Les intervenants du CJE accompagneront un groupe d'une dizaine de jeunes âgés de 18 à 35 ans dans ce projet d'une durée de 17 semaines, dont trois se dérouleront en Équateur. À travers un amalgame de formations, d'ateliers et de plateaux de travail, les participants vont développer leurs compétences. Ils devront d'ailleurs apprendre les rudiments de l'espagnol. Puis, leur implication bénévole en Équateur va les confronter à une autre réalité, ce qui leur donne habituellement le coup de fouet pour se reprendre en main.
La période d'inscription pour la première cohorte du projet Honduras se terminera le 7 février. Le second groupe sera sélectionné au début de l'automne 2014. La Caisse Desjardins de Dolbeau-Mistassini est partenaire financier de cette aventure.