Andrée Duval a choisi un mélange d'argenté et de bleu pâle pour son mariage.

Quand la marieuse se remarie!

Elle a organisé des milliers de mariages au cours des 28 dernières années. À l'aube de la cinquantaine, c'est maintenant son tour. Andrée Duval, la marieuse, se remarie.
La propriétaire de l'entreprise Décor, Mariage et Réception, croit définitivement au mariage. L'organisatrice de noces, qui a été mariée une première fois pendant 20 ans, unira officiellement sa destinée à celle de son conjoint des cinq dernières années le 6 septembre prochain.
Le futur marié, Steeve Tremblay, a fait sa demande officielle lors de la période des Fêtes.
Andrée Duval attendait ce moment depuis longtemps. Elle compte bien participer à chacune des étapes de la préparation de l'événement. «Je préparerai tout, jusqu'au mariage. Je ne laisse pas les choses entre les mains des autres», assure celle qui travaillera avec les membres de son équipe.
Le gâteau de mariage, la décoration et le choix de la musique n'ont plus de secret pour elle. Mais lorsqu'on fait de la planification de mariage son métier, une certaine pression se fait sentir lorsque c'est "notre" grand jour.
«C'est certain que je sens la pression. Les gens s'attendent à un décor fantastique. Je veux un effet wow! C'est important que les gens voient que je me suis surpassée.»
Mais à quoi peut bien ressembler le mariage de celle qui en a organisé des milliers?
«Je veux un mariage chic et de bon goût», affirme Andrée Duval d'emblée. «Il y aura de la brillance, beaucoup de cristal, du bleu pâle et de l'argenté.»
Andrée Duval ne compte pas tomber dans l'extravagance. «Je n'irai pas faire un emprunt pour me marier», assure-t-elle. «Et dans la vie, je suis quelqu'un d'assez simple et traditionnelle.» Mais en ce qui concerne le décor, elle ne dispose d'aucune contrainte budgétaire. Et si elle doit faire de nouvelles acquisitions, elle pourra réutiliser les objets décoratifs ultérieurement.
Ça devrait d'ailleurs être le cas, puisque l'immense salle du bâtiment 1912 de La Pulperie devra être habillée.
«Tous les hôtels me réfèrent des clients. Ça aurait été trop difficile d'en choisir un plus qu'un autre. La Pulperie, c'est neutre. En plus, je connais bien la salle, puisque je la décore au moins une dizaine de fois chaque année. Et c'est magnifique.»
La cérémonie, présidée par un célébrant, aura lieu au Jardin des vestiges devant quelque 130 personnes, des membres de la famille et des amis.
«J'aurais pu inviter des gens avec qui je travaille, mais je ne veux pas que mon mariage devienne une infopub», rigole-t-elle.
Travailler dans le milieu permet à Andrée Duval de collaborer avec ceux qu'elle considère les meilleurs.
«C'est même mon ex-mari qui fera la musique. Je trouve que c'est un des meilleurs de la région», affirme-t-elle.
Les mariés accueilleront les invités avec des bouchées, puis un méchoui sera servi.
Andrée Duval fera elle-même le gâteau et une table à desserts sera préparée par une membre de la famille.
En fin de soirée, les invités auront droit à un bar à poutine.
Andrée Duval adore organiser des mariages. Mais au-delà de la fête, elle croit en l'union.
«Malheureusement, le premier mariage, ça n'a pas fait. Mais avec mon nouveau conjoint, c'est pour le reste de ma vie. Je crois beaucoup au mariage. Je pense que ça consolide le couple. Mon futur mari aussi prend l'engagement très au sérieux», assure-t-elle, précisant que même s'il n'évolue pas dans le milieu, le futur époux a son mot à dire dans l'organisation de l'événement. «C'est un deuxième mariage. Mais pour nous, c'est aussi important que le premier.»