Des représentants de l’industrie forestière ont discuté de l’avenir du Publisac, avec le premier ministre Legault

Publisac: Yves Laflamme de PFR rencontre François Legault

Des représentants de l’industrie forestière ont rencontré lundi le premier ministre du Québec, François Legault, au sujet de la possible disparition du Publisac. Parmi eux, on retrouvait le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu (PFR), Yves Laflamme.

PFR demeure encore aujourd’hui un des plus importants producteurs de papier journal en Amérique du Nord. L’élimination du Publisac sur l’île de Montréal, envisagée en raison de plaintes de citoyens, aurait nécessairement un impact négatif sur les usines du Saguenay-Lac-Saint-Jean, croit le porte-parole de l’entreprise, Karl Blackburn.

« Yves Laflamme a profité de la rencontre pour déboulonner certains mythes qui sont véhiculés au sujet de l’industrie forestière. Il n’y a aucun arbre qui est coupé pour faire du papier. Le bois est coupé pour faire principalement des matériaux de construction et on transforme les sous-produits en papier », explique M. Blackburn.

La rencontre s’est tenue en compagnie du président de TC Transcontinental, François Olivier, et du président de Cascades, Mario Plourde. Si les opposants du Publisac voient dans ce sac rempli de circulaires une source de gaspillage, les papetières défendent quant à elles les emplois dans les usines de la province tandis que TC Transcontinental maintient que la disparition du Publisac menacerait la survie de nombreux hebdos au Québec.