Le Quotidien
Le président de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec, Denis Leclerc, croit que la profession est encore méconnue.
Le président de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec, Denis Leclerc, croit que la profession est encore méconnue.

Psychoéducation: une profession méconnue

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Quand vous entendez parler de psychoéducation, vous pensez au milieu scolaire ? Si oui, vous n’êtes pas les seuls. Mais saviez-vous qu’on retrouve des psychoéducateurs dans une multitude d’autres secteurs, de la petite enfance aux personnes âgées, en passant par les CIUSSS et les CISSS, les centres jeunesse, les services de santé mentale et même les milieux carcéraux. C’est pour mieux faire connaître la profession que l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (OPPQ) tiendra, mercredi et jeudi, les Journées de la psychoéducation sous le thème « Des changements chez vos proches ? ».