Protection du fjord: un mouvement citoyen prend forme

Alors que les projets industriels s’activent dans la région, une coalition est créée pour protéger le fjord du Saguenay. La centaine de membres s’est rassemblée une première fois, vendredi, à l’UQAC, dans le but de discuter de la stratégie à développer.

La Coalition pour la protection de l’intégrité du fjord est un mouvement citoyen qui vise à informer, sensibiliser et coordonner les activités des gens préoccupés par les impacts des différents projets. Le projet Arianne Phosphate est l’un d’eux, qui consiste notamment à la construction d’un port sur la rive nord du Saguenay, non loin de Sainte-Rose-du-Nord.

« La fédération des forces d’opposition devenait incontournable et nécessaire dans le contexte des nombreuses annonces récentes concernant l’approbation d’un troisième port sur la rive nord, les différents projets de gaz naturel liquéfié à Saguenay et la progression du projet de BlackRock », a décrit l’un des instigateurs du mouvement collectif, Adrien Guibert-Barthez, par voie de communiqué.

Les acteurs impliqués dans la création de la coalition indiquent que des gens de tous les milieux ont démontré un intérêt de s’impliquer. Trois axes seront le fer de lance de la coalition, soit la mobilisation et la planification d’actions citoyennes concrètes, l’éducation populaire visant à vulgariser une information juste à la population régionale, ainsi que la mise en place d’outils de communication efficaces.

Présente au conseil de ville

La Coalition pour la protection de l’intégrité du fjord ne perdra pas de temps avant de se faire voir. Des membres seront présents au conseil de ville de Saguenay, lundi soir, dans le but de questionner les élus municipaux sur le projet d’une usine de liquéfaction de gaz naturel à Jonquière, « appuyé en catimini par le conseil dans les dernières semaines », selon la coalition.

Une marche de sensibilisation citoyenne est également prévue le 10 novembre, à un endroit qui demeure à déterminer.