Protection des baleines noires: peu d'impacts pour La Baie

La saison des croisières internationales au quai d’escale de La Baie n’est pas affectée par les nouvelles mesures de protection des baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent.

Seules quelques heures d’arrivée et de départ connaîtront des variations, a indiqué Priscilla Nemey, responsable du développement du tourisme de croisière chez Promotion Saguenay.

«Différents facteurs peuvent entrer en ligne de compte lors du redéploiement des itinéraires par les lignes de croisières, notamment la distance et le temps de navigation qu’ils risquent de devoir reprendre, et la situation géographique de l’escale par rapport au corridor de navigation dynamique», a expliqué Mme Nemey, par écrit, pour expliquer que Saguenay n’était pas affecté par les nouvelles mesures, contrairement à d’autres destinations.

À Saguenay, la saison débutera le 5 mai. Jusqu’au 1er novembre, 63 escales sont prévues au quai Agésilas-Lepage.

Gaspé et Sept-Îles affectés

À Gaspé et à Sept-Îles, la saison des croisières est frappée par plusieurs annulations, tandis qu’à Québec et à Montréal, les répercussions ne sont pas importantes.

Les mesures de protection des baleines noires annoncées en mars désignent deux corridors, au sud et au nord de l’île d’Anticosti, où les bateaux de plus de 20 mètres doivent circuler à 20 noeuds, afin de réduire les risques de collision avec les baleines, d’avril à novembre.

Si une baleine y est aperçue, la zone précise où elle a été observée est alors soumise pendant 15 jours à une limite de navigation fixée à 10 noeuds.

Les navires doivent également naviguer à une vitesse de 10 noeuds maximum, à l’entrée du golfe du Saint-Laurent, du mois d’avril au mois de novembre. Avec La Presse