Le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, et le président du CEE-UQAC, Gilles Déry, ont expliqué les grandes lignes du partenariat conclu.

Promouvoir l’entrepreneuriat à Dolbeau-Mistassini

Dolbeau-Mistassini investit 35 000 $ sur trois ans dans le cadre d’un partenariat avec le Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage de l’Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC).

C’est à la suite de la concrétisation du Centre spécialisé en entrepreneuriat multiressource en juillet dernier, auquel avait participé le CEE-UQAC, que les pourparlers entre la ville de Dolbeau-Mistassini et le centre spécialisé en entrepreneuriat ont débuté. « Nos rencontres nous ont permis de mieux comprendre la mission de l’organisation et on ne pouvait pas passer à côté d’une opportunité comme celle-là », a mentionné le maire Pascal Cloutier, qui se réjouit de l’apport que ce partenariat amènera pour l’entrepreneuriat dans sa communauté.

En ce qui a trait aux retombées concrètes, ce partenariat permettra de venir en aide aux entreprises en démarrage et de favoriser la mise sur pied de stages technologiques, a expliqué Gilles Déry, président du CEE-UQAC. « Plus de 400 stages ont déjà été financés pour permettre aux entreprises de régler une problématique technique importante en embauchant une ressource spécialisée », lance l’homme à la tête de l’organisation qui peut fournir 50 % des coûts liés à l’embauche des stagiaires spécialisés. Plan d’affaires, formation en ressources humaines, veille sur les technologies porteuses, et diners-conférences font aussi partie des activités offertes par l’organisation de huit employés qui peut compter sur l’expertise de l’UQAC pour mener à bien ses projets.

« C’est un outil incroyable pour les entrepreneurs, a remarqué Pascal Cloutier en vantant le réseau de contacts de l’organisation qui œuvre sur le terrain depuis 20 ans. On veut se positionner pour développer des projets avec le milieu. »

Après Saguenay et Alma, Dolbeau-Mistassini devient ainsi la troisième ville de la région à conclure des partenariats avec le CEE-UAQC. Plusieurs projets majeurs de recherche et développement, qui ont abouti sur des percées internationales, ont été menés à Alma et Saguenay, mais des ententes de confidentialités empêchent leurs dévoilements pour l’instant, a mentionné Gilles Déry.