La mairesse de Saguenay, Josée Néron, devrait annoncer la composition du prochain conseil d’administration et le nom du nouveau directeur général de Promotion Saguenay mardi prochain.

Promotion Saguenay: une page d’histoire se tourne

Une page de la petite histoire de Promotion Saguenay devrait se tourner, mardi prochain, alors que le conseil municipal de Saguenay devrait entériner le choix d’un nouveau directeur général et de nouveaux membres du conseil d’administration, de même qu’un plan de développement stratégique, qui deviendra un peu la bible des actions de l’organisme de développement économique.

Mardi, les membres du conseil d’administration se sont réunis une dernière fois, à l’Hôtel Delta, à Jonquière, avant de céder leur siège à ceux qui seront choisis cette semaine par le comité de sélection, a expliqué la mairesse et présidente de Promotion Saguenay, Josée Néron.

À la suite d’un appel de candidatures, Mme Néron a mentionné qu’une cinquantaine de personnes, détenant des emplois dans des secteurs spécifiques, ont démontré de l’intérêt pour y siéger. « Nous avons demandé à Promotion Saguenay de travailler sur un plan de développement stratégique basé sur des axes de développement. Les postes du conseil d’administration ont été définis en lien avec ce plan de développement, qui sera adopté mardi », a expliqué Mme Néron. 

Parmi ces axes, on retrouvera notamment le développement de la technologie du numérique et d’un hub informatique. Un poste à l’interne y serait réservé.

La mairesse de Saguenay assure que le comité de sélection, composé de membre de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) et d’élus indépendants, ne laissera pas de place à la partisanerie politique dans le choix des sept personnes à désigner. « Ce sera une petite Conférence régionale des élus (CRÉ) municipale axée sur le développement de la ville, mais aussi de la région », a-t-elle évoqué.

Seul le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, est assuré de continuer à siéger, puisqu’il détient un poste d’office.

Esprit d’ouverture

Mme Néron a indiqué que l’esprit qui doit régner au sein de Promotion Saguenay doit favoriser les questions et les échanges dans un esprit d’ouverture. Elle se dit consciente que le conseil d’administration démissionnaire a eu à traverser une période particulière, mais qu’elle a ressenti, depuis décembre dernier, que sa façon de conduire les affaires de Promotion Saguenay avait plu.

En ce qui a trait au directeur général par intérim actuel, Arthur Gobeil, Mme Néron a mentionné que ce dernier demeurerait au sein de l’organisme quelque temps, afin d’assurer le transfert des dossiers.

Mardi, les citoyens présents à la salle Pierrette-Gaudreault, de Jonquière, pourront également prendre connaissance du rapport du Vérificateur général portant sur la gestion de Promotion Saguenay.

564 000 $ à Ghislain Harvey

Parmi les dossiers qui restent à clore figurent ceux des régimes de retraite de l’ex-directeur Ghislain Harvey. Selon les données fournies par la mairesse, un transfert de 564 000 $ a été effectué en décembre dans un véhicule financier enregistré au nom de M. Harvey, qui lui procure une rente mensuelle d’un peu plus de 3000 $.

Un différend persiste sur l’évaluation du régime surcomplémentaire, quant aux sommes qui doivent être versées à la Régie des rentes du Québec, en vue de la fermeture du régime et son financement futur. Selon les évaluations faites par l’actuaire de Promotion Saguenay, le déficit à assumer serait de 116 000 $ tandis que l’évaluation réalisée par Mallette pour M. Harvey arrive à un déficit de 298 000 $. Mme Néron a mentionné que l’évaluation de Promotion Saguenay a été expédiée aux procureurs de M. Harvey et demeure sans réponse depuis.

En décembre, Le Quotidien révélait que les citoyens de Saguenay ont contribué aux caisses de retraite de M. Harvey à travers leurs taxes pour une valeur de 1,4 M $. 

S’ajoute aux régimes complémentaires de retraite la somme de 415 000 $ versée à la suite de la rupture de son contrat