Martin Gilbert (délégué industriel) et Patrick Bérubé (directeur général), de Promotion Saguenay appuient le projet de GNL Québec, mais pas à n’importe quel prix.

Promotion Saguenay se range derrière GNL Québec

Promotion Saguenay se range derrière le projet Énergie Saguenay de GNL Québec, mais ne lui donne pas carte blanche. L’entreprise doit faire ses devoirs et répondre aux normes environnementales.

Et même si le gaz liquéfié n’est pas la meilleure solution environnementale, elle semble encore nécessaire et semble la moins dommageable pour l’environnement en attendant la transition vers l’énergie renouvelable.

Patrick Bérubé, directeur général de Promotion Saguenay, et Martin Gilbert, délégué industriel, reviennent d’un congrès international sur le gaz naturel à Vancouver.

En entrevue avec Le Quotidien, les deux hommes ont eu l’occasion d’en apprendre davantage sur le gaz liquéfié en assistant à des conférences et en rencontrant de nombreux intervenants de pays de l’Asie et de l’Europe.

Ils ont su que le projet Énergie Saguenay figure dans le top-5 des projets canadiens (sur 25) pour sa qualité et sa faisabilité, et parmi les meilleurs pour toute l’Amérique du Nord (75 projets).

« Même les compétiteurs de GNL Québec ont vanté le projet à Vancouver. Il tient la route économiquement. Les gens rencontrés à Vancouver nous disent que le projet de Saguenay sort du lot pour sa viabilité économique », retient le directeur général de Promotion Saguenay, tout en précisant qu’il ne souhaitait pas baser son jugement sur ce seul aspect.

« Nous ne voulions pas appuyer ce projet uniquement en nous basant sur le volet économique. Nous voulions en savoir davantage et en connaître le plus possible sur les impacts pour la population et l’environnement. Nous sommes en accord avec le projet, mais l’entreprise doit faire ses devoirs et répondre aux normes environnementales du Québec et du Canada », précise M. Bérubé.

Le projet Énergie Saguenay prévoit des investissements d’environ 9 milliards de dollars et devrait générer 6000 emplois directs et indirects pendant la construction, et jusqu’à 1100 emplois directs et indirects en période d’opération, dont 250 à 300 entre le site et les bureaux administratifs de Saguenay.

Énergie de transition

GNL Québec entend exporter 11 000 tonnes de gaz annuellement à partir de l’Ouest canadien. Le gaz sera acheminé jusqu’au Saguenay par un gazoduc de 750 kilomètres entre le nord de l’Ontario et le Saguenay–Lac-Saint-Jean, puis sera liquéfié dans l’usine de La Baie.

Lors de son passage à Vancouver, Patrick Bérubé a eu de bonnes discussions avec des dirigeants de la Chine, de l’Inde, de la Malaisie et du Vietnam, notamment afin de connaître leur point de vue sur le projet de gaz liquéfié.

« Les dirigeants de ces pays ne veulent plus du charbon ou du pétrole comme énergie fossile, ni du nucléaire. Ils souhaitent de l’énergie renouvelable, mais ils ne peuvent pas y parvenir du jour au lendemain. Ils savent que ça va prendre de nombreuses années (15 à 30 ans) pour assurer la transition, indique le directeur général de Promotion Saguenay. En attendant, ils ont tout de même besoin d’une énergie fossile. Et le gaz naturel liquéfié s’avère le moins dommageable pour l’environnement. C’est ce qu’ils demandent. »

Des questions

Le projet suscite bien des questions au sein de la population. Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, s’y oppose, alors que son homologue fédéral conservateur dans Chicoutimi–Le Fjord, Richard Martel, appuie sans réserve le projet.

Patrick Bérubé est conscient que la population saguenéenne s’interroge sur ce projet. Il dit comprendre les craintes de la population relativement aux impacts environnementaux.

« Nous savons que ça touche une corde sensible au sein de la population, d’autant plus que les citoyens sont de plus en plus préoccupés par les aspects environnementaux. Mais il faut faire valoir les côtés positifs du projet. Et il faut avoir un regard plus large en l’analysant plutôt que de se limiter aux impacts environnementaux », a conclu le directeur général de Promotion Saguenay.