Le propriétaire de Pétrole RL et de l’Hôtel Chicoutimi, Éric Larouche, a pris sa décision mercredi soir lors d’une rencontre de la direction de Promotion Saguenay, à laquelle la mairesse assistait.

Promotion Saguenay: Éric Larouche cède la présidence

Éric Larouche cède la présidence du conseil d’administration de Promotion Saguenay, poste auquel il a été nommé il y a moins d’un mois, à la mairesse Josée Néron. Les membres du conseil d’administration ont déjà accepté le changement. Ils se réuniront lundi matin afin de déterminer le sort, à court terme, de leur présidente et directrice générale, Priscilla Nemey.

Le propriétaire de Pétrole RL et de l’Hôtel Chicoutimi a pris sa décision mercredi soir lors d’une rencontre de la direction de Promotion Saguenay. 

Le changement survient sept mois avant l’échéance fixée au lendemain de l’élection municipale du 5 novembre, lorsque la nouvelle mairesse de Saguenay avait laissé voir qu’elle laissait M. Larouche à la tête de l’organisme jusqu’à la tenue de l’assemblée générale annuelle, prévue en juin 2018.

M. Larouche a répondu aux questions des médias à la suite des résolutions prises au conseil de Saguenay, jeudi, de demander que des vérifications soient faites au sein des organismes Promotion Saguenay, de la Zone portuaire de Saguenay et de Diffusion Saguenay, sans oublier la volonté des élus de suspendre, avec solde, Priscilla Nemey (lire autre texte).

« Céder ma place était la meilleure décision. J’avais pris ce rôle pour faire du développement économique et aider les promoteurs dans leur projet. Là, nous faisons face à une crise politique et je n’ai pas les compétences ni le temps de voir à ça. La meilleure personne pour le faire est la mairesse Josée Néron », a expliqué Éric Larouche, lors d’un entretien.

Celui-ci demeure administrateur de l’organisme et réfléchit à l’offre de la mairesse d’occuper le poste de vice-président du conseil d’administration.

Concernant le dossier de Priscilla Nemey, l’ex-président précise que la décision doit être bien expliquée aux membres. 

« Même si le conseil de ville demande sa suspension, c’est au CA de Promotion Saguenay de prendre la décision finale. L’important, c’est que ça doit être fait de la bonne façon. Il faut que la demande de la mairesse soit bien expliquée. On verra ensuite », mentionne M. Larouche, estimant que Mme Nemey a la capacité et la compétence pour aider au développement économique de Saguenay.

Éric Larouche avoue qu’il ne s’attendait pas du tout à vivre autant de remous en acceptant la présidence du conseil d’administration de Promotion Saguenay.

« Mais je ne regrette pas ma décision. Lorsque j’ai accepté la présidence, je croyais que je prenais la meilleure décision possible à ce moment-là. Je voulais faire du mieux possible et mettre mes compétences au service de l’organisation. Je n’ai jamais pensé que l’on se retrouverait dans cette situation. Ceci étant dit, il faut arrêter la chicane et la suspicion. Nous ne pouvons nous le permettre à Saguenay », a conclu Éric Larouche, dont l’organisation a abandonné sa poursuite contre le ministère des Affaires municipales.


Céder ma place était la meilleure décision. J’avais pris ce rôle pour faire du développement économique et aider les promoteurs dans leur projet. Là, nous faisons face à une crise politique et je n’ai pas les compétences ni le temps de voir à ça. La meilleure personne pour le faire est la mairesse Josée Néron.
Éric Larouche

Des appuis pour Priscilla Nemey

Un mouvement de solidarité se dessine autour de Priscilla Nemey. La directrice de Promotion Saguenay, suspendue avec solde par la mairesse Josée Néron en attendant la conclusion de vérifications, a reçu des appuis de l’interne à travers deux différentes lettres signées par environ 46 employés de l’organisme ainsi que ceux de l’Aéroport de Bagotville.

Les deux documents identiques affirment que Mme Nemey a, au cours des années, prouvé sa valeur et développé une feuille de route impressionnante quant au nombre et à la qualité des projets de développement économique qu’elle a mis en place. Le professionnalisme, la détermination et le charisme de Mme Nemey sont soulignés. « Nous croyons que Mme Nemey est la meilleure personne pour faciliter le travail des vérificateurs externes grâce à sa grande connaissance des dossiers et son désir de collaborer ».

Les 46 signataires souhaitent que Mme Néron accorde sa confiance et son soutien à la directrice en la maintenant en poste non seulement pour la période de vérification externe, mais aussi pour la suite des activités.