Des employés d’Arbres & cie faisaient la démonstration des techniques sécuritaires pour escalader un arbre, devant les nombreux visiteurs de l’Expo Habitat.

Promotion et prévention pour Arbres & cie

Un arbre de plusieurs mètres retient l’attention des visiteurs, à l’Expo Habitat, alors qu’il surplombe tous les kiosques installés dans le Pavillon sportif de l’UQAC. Il a été apporté par l’entreprise Arbres & cie, une entreprise d’abattage, d’élevage et de dessouchage d’arbres, qui y fait la promotion de ses services en plus de prévention.

« C’est seulement une branche de l’arbre qu’on a abattu ! » a confirmé Denis Marchand, le père du propriétaire. L’intervention complète, pour couper cette gigantesque branche, est montrée sur une télévision à l’intérieur du kiosque, à l’occasion de l’événement qui se déroule jusqu’à dimanche.

Tout l’équipement est installé dans le kiosque d’Arbres & cie pour qu’un arboriste-grimpeur puisse monter l’énorme branche, et ainsi présenter la technique sécuritaire pour grimper dans les arbres et les couper. Il n’y a rien de facile, alors que l’employé utilise sa force, qu’il est attaché par plusieurs cordes et qu’il doit manier de nombreux harnais.

« Nous voulons montrer aux gens la bonne technique pour faire ce travail et leur faire comprendre qu’il faut être formé pour couper un arbre sécuritairement », a expliqué le propriétaire, Charles Marchand, lors d’un entretien avec Le Progrès. Selon ses dires, le métier d’arboriste-grimpeur est le deuxième métier le plus dangereux au monde.

Plusieurs accidents peuvent survenir lorsque des personnes font elles-mêmes la coupe d’arbres sur leur terrain.

Le propriétaire saisit donc l’occasion de l’Expo Habitat pour éclairer les visiteurs sur les risques, tout en parlant des services de son entreprise.

Des employés d’Arbres & cie faisaient la démonstration des techniques sécuritaires pour escalader un arbre, devant les nombreux visiteurs de l’Expo Habitat.

« Quelqu’un est venu nous raconter, au salon, que son voisin avait coupé un arbre sur son terrain et qu’il était tombé sur sa maison de trois étages. Malheureusement, il a eu beaucoup de dommages », a continué M. Marchand.

Les conséquences d’une mauvaise manoeuvre peuvent être désastreuses pour soi ainsi que pour les autres.

M. Marchand souligne que ses employés ont les formations nécessaires pour faire les coupes sécuritairement.

Plus que de l’adrénaline

Cyrile Corbeau est arboriste-grimpeur depuis cinq ans. Même s’il apprécie l’adrénaline que lui apporte continuellement son travail, il admet qu’il est très intéressé par le côté scientifique de son travail. « Avant de couper un arbre, nous effectuons une analyse de risque pour savoir quelle est la meilleure solution », explique-t-il.

Le travailleur doit avoir plusieurs connaissances pour effectuer ce travail, autant sur les maladies des arbres que sur la biologie, entre autres.

Cyrile Corbeau a étudié en foresterie et s’est spécialisé dans la taille et le soin des arbres.

Cyrile Corbeau

Il conseille à tous ceux qui souhaitent planter un arbre sur leur terrain de bien s’informer avant d’acheter, car l’emplacement et le choix d’arbre peuvent être très problématiques dans les années à venir. « Lorsque nous intervenons, c’est souvent parce qu’il est trop tard », admet-il.

Il y aurait moins de gens qui ont besoin de ce type de service s’ils étaient davantage informés.