L'usine de liquéfaction de gaz naturel de GNL Québec est projetée au port de Grande-Anse, à La Baie, au Saguenay.
L'usine de liquéfaction de gaz naturel de GNL Québec est projetée au port de Grande-Anse, à La Baie, au Saguenay.

Projet GNL-Québec: les Québécois divisés, selon un sondage

La Presse canadienne
Le projet controversé de terminal méthanier GNL-Québec à Saguenay divise les Québécois.

C'est ce que suggère un sondage Léger commandé par plusieurs organismes écologistes dévoilé mercredi.


Le gouvernement Legault a souvent exprimé son appui au mégaprojet et a émis qu'il recueillait l'acceptabilité sociale de la population, mais les résultats de ce coup de sonde ne sont pas si clairs. Près de la moitié des répondants (46 %) seraient contre le méga-projet, mais une personne sur cinq interrogée (21 %) ne sait pas ou refuse de répondre.


À l'opposé, le tiers des participants au sondage auraient une idée favorable du projet (34 %).


Le sondage web a été réalisé du 20 au 22 novembre dernier auprès de 1000 répondants. S'il s'agissait d'un sondage par échantillon probabiliste, la marge d'erreur serait estimée à 3,1 %, 19 fois 20.


GNL-Québec consiste en la construction d'un gazoduc de 750 km transportant du gaz naturel de l'Ouest, à partir de l'Ontario, jusqu'à une usine de liquéfaction à Saguenay, pour acheminer ensuite le gaz naturel liquéfié (GNL) à l'étranger par bateau.