Le sabot de la vierge est une espèce protégée.
Le sabot de la vierge est une espèce protégée.

Projet domiciliaire à Chicoutimi: des citoyens s’inquiètent pour une fleur protégée

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Un projet domiciliaire de six demeures, situé dans un secteur du quartier des Écrivains à Chicoutimi, devra attendre. Des citoyens qui résident à proximité ont fait savoir leur mécontentement, lundi soir, aux membres du conseil municipal de Saguenay. La présence de la fleur appelée le sabot de la vierge dans le boisé qui laissera sa place aux nouvelles maisons fait notamment partie du problème.

Les membres du conseil de Saguenay devaient entériner la modification du zonage dans le secteur des rues Victor-Guimond, Romain-Gary et Yves-Thériault, à Chicoutimi. C’est à cet endroit que six nouvelles maisons doivent être construites par un promoteur privé. Toutefois, un groupe de citoyens, qui demeurent dans le secteur, s’est présenté à la séance du conseil, pour obtenir davantage d’informations sur le projet. Ces résidants, qui n’ont pas de voisins arrière, mais plutôt un boisé pour s’y promener, verront leur quiétude dérangée, ont-ils expliqué.

Les citoyens veulent aussi s’assurer que la présence de sabots de la vierge, une espèce protégée par le gouvernement provincial, soit prise en compte. Ils s’inquiètent que la fleur, que l’on retrouve dans le boisé, soit ignorée pendant les travaux.

Les habitants du quartier demandent notamment à rencontrer le promoteur, afin d’en savoir davantage.

Les membres du conseil municipal ont accepté la demande des citoyens. La conseillère du secteur Brigitte Bergeron a affirmé qu’une rencontre sera organisée avant que la modification de zonage soit acceptée.

Le conseiller Jimmy Bouchard a ajouté que si une espèce protégée était présente dans le secteur, un biologiste du gouvernement du Québec devrait s’y rendre pour analyser la situation.