Les ours polaires contribuent à faire du Zoo sauvage de Saint-Félicien une valeur sûre pour le tourisme dans la région.

Projet de zoo à Lévis : aucune inquiétude à Saint-Félicien

Le maire de Saint-Félicien Gilles Potvin ne s'inquiète pas du tout de la possible implantation d'un zoo à Lévis.
« Il ne faut pas s'énerver avec ça ! La notoriété et le côté distinctif du Zoo sauvage de Saint-Félicien le placent dans une classe à part et il faut continuer dans ce sens.  Nous sommes la référence en Amérique du Nord. Il faut conserver notre titre de l'un des dix plus beaux zoos au monde», a-t-il commenté.
Il pense que ce projet, qui va plutôt ressembler au Zoo de Falardeau, pourrait être complémentaire. « Est-ce que justement, il fera partie d'un réseau pour certaines personnes qui désirent faire une tournée des zoos au Québec ? Je crois qu'il y a de la place pour la complémentarité et ça peut répondre à une clientèle plus locale et familiale pour la région de Québec. Ça sera une expérience complètement différente. »
Gilles Potvin estime qu'avec le nouveau parcours nocturne Anima Lumina, conçu par Moment Factory, ainsi que le plan de développement de 32,5M$ qui va suivre, le Zoo sauvage va continuer à rayonner et à attirer quelque 200 000 visiteurs par année et de nombreux touristes Européens. « Avec l'ajout de zoos de type traditionnels, on est en train d'éroder ce type de produits. Ça démontre toute l'importance de proposer une expérience innovante et moderne », ajoute-t-il.
Direction du Zoo
Contactée par courriel alors qu'elle se trouvait en vacance, la directrice générale Lauraine Gagnon  n'a pas voulu commenter la nouvelle.