Projet Apuiat: les Innus répondent à Couillard et Legault

Les communautés de la Nation Innue, dont Mashteuiatsh au Lac-Saint-Jean fait partie, ont réagi lundi par communiqué à la bataille politique que se livrent François Legault et Philippe Couillard au sujet du projet éolien d’Apuiat.

Pendant que le chef de la Coalition avenir Québec rejette ce projet de 200 mégawatts, à l’instar du PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel, le gouvernement libéral persiste dans sa volonté de voir construire des éoliennes sur la Côte-Nord.

Si les communautés innues n’ont pas voulu mettre de l’huile sur le feu ni prendre parti, elles ont tout de même voulu rétablir ce qui constitue selon elles certains faits.

L’équipe derrière le projet éolien d’Apuiat à répété ne pas vouloir « négocier sur la place publique ». Selon les représentants d’Apuiat, la construction de ces éoliennes est sur la table à dessin depuis 2015. Il ne s’agit donc pas d’une « promesse électoraliste ».

Trou de 1,5 milliard
Le document publié par la Nation Innue répond cependant au PDG d’Hydro-Québec, qui affirme que la construction de ces éoliennes pourrait causer des pertes de 1,5 milliard à la société d’État. « La soi-disant perte de 1,5 milliard demeure inexpliquée par Hydro-Québec. Nous travaillons à faire de ce projet un projet économique et sans impact sur la facture des consommateurs », peut-on y lire.

Pour les communautés innues, ce projet est l’occasion de mettre en pratique le discours sur la réconciliation historique.