Projet 7: oui à 65%

Les promoteurs du Projet 7 pourront aller de l’avant avec la construction d’un nouveau centre multiservice. Les citoyens de Laterrière qui avaient droit de vote lors du référendum concernant la modification du règlement de zonage ont majoritairement voté en faveur du changement, dimanche, dans une proportion de 65 pour cent.

Sur 240 personnes habiles à voter qui pouvaient s’exprimer, 163 ont choisi de le faire au cours des deux jours de vote, dont le dernier était dimanche, ce qui représente un taux de participation de 68 pour cent. Au total, 106 personnes ont voté oui, 56 ont voté non et un bulletin a été rejeté. Un vote par anticipation a eu lieu dimanche dernier.

Jean-Michel Tremblay, du Projet 7, s’est montré satisfait des résultats obtenus, d’autant plus qu’il a multiplié ses approches sur le terrain auprès des personnes habiles à voter. Le projet d’une valeur de sept millions $, situé à l’angle de la rue du Boulevard et du boulevard Talbot, comprend l’implantation d’une station-service, un restaurant, une pharmacie et autres services.

C’était plutôt tranquille à l’intérieur de l’édifice municipal, en milieu d’après-midi dimanche, lors de la dernière journée du référendum. Il faut dire qu’à ce moment, les conditions routières étaient particulièrement difficiles.

« Les citoyens ont décidé que l’entrée de la ville de Saguenay allait changer », a laissé tomber Jean-Michel Tremblay, qui a poursuivi son travail jusqu’à dimanche soir pour faire comprendre aux gens l’importance de se prononcer lors du référendum, qu’ils soient pour ou contre le projet.

« J’ai toujours eu confiance et j’avais beaucoup de données qui me permettaient de croire à un résultat positif, a-t-il ajouté. Le vote a même été un peu plus fort de ce que j’ai ressenti sur le terrain. »

Jean-Michel Tremblay a assuré que son projet n’aurait pas été mis en branle si une station-service n’avait pas été incluse. RL Énergies et Nutrinor, qui possèdent des stations-service de l’autre côté de la rue, étaient contre Projet 7. Ils affirmaient entre autres que la demande n’était pas suffisante pour permettre l’arrivée d’une troisième bannière pétrolière dans le secteur.

Maintenant que Jean-Michel Tremblay et sa partenaire Shirley Gravel ont le feu vert, ils vont poursuivre leur travail pour compléter le dossier. Des discussions avaient été mises sur la glace en raison de la tenue du référendum.

Les promoteurs du Projet 7 ont affiché leurs couleurs à Laterrière, invitant les citoyens touchés à voter oui en faveur du changement du règlement de zonage.

Ils doivent également se concentrer sur une servitude ministérielle concernant les eaux pluviales, qui traversent le terrain leur appartenant pour aller s’écouler dans la rivière Chicoutimi.

« On a des solutions, mais il reste maintenant à finaliser le tout sur papier », a expliqué Jean-Michel Tremblay. Il mettra officiellement la main sur la bâtisse érigée sur le terrain le 1er avril et c’est à ce moment que les actions concrètes se mettront en branle.

À l’automne, le conseil d’arrondissement de Chicoutimi avait accepté une modification dans le règlement de zonage pour permettre aux promoteurs du Projet 7 d’aller de l’avant dans leur projet en obtenant la permission d’intégrer une station-service dans leur complexe. Sans une modification du règlement, un tel projet ne pouvait voir le jour.

Le nouveau règlement sera mis en vigueur au cours des prochains jours, a indiqué la Ville de Saguenay.