Patrice St-Pierre de la FADOQ et Marilyne Simard de l'APPUI Saguenay-Lac-Saint-Jean ont dévoilé le nouvel outil et la stratégie visant à mieux soutenir les proches aidants.

Proches aidants: un outil pour éviter l'épuisement

Les quelque 43 000 proches aidants de la région seront mieux guidés. La FADOQ Saguenay-Lac-Saint-Jean-Ungava lance L'Aidant, un outil de référence pour les gens qui soutiennent bénévolement une personne en perte d'autonomie. Financé par l'organisme l'APPUI pour les proches aidants, le guide, qui se veut également un bottin de ressources, se démarque par son mode de distribution et le suivi personnalisé qui en suivra.
L'Aidant sera distribué auprès des intervenants de première ligne, dont les services d'aide à domicile, les médecins et les infirmières pivots. Ces derniers, qui sont les premiers à reconnaître le proche aidant, remettront l'information aux gens, à leur premier jour en tant qu'aidant. Et ceux qui accepteront de remplir une fiche de référencement pourront bénéficier d'un suivi personnalisé par l'APPUI.
« On a constaté dans le milieu qu'il y avait des situations problématiques. Il y a des gens qui souffrent d'épuisement et qui cherchent des ressources. Les gens nous appelaient pour avoir accès à ces informations. Donc on a cru bon de construire un outil pour permettre aux gens d'avoir accès facilement à ces ressources », précise Patrice St-Pierre, directeur général de la FADOQ.
« L'objectif est aussi d'identifier la personne au premier jour où elle risque d'être proche aidant. Avec les groupes de médecine familiale, les entreprises d'économie sociale qui font du soutien à domicile et le CIUSSS, on va être capable d'identifier rapidement des situations problématiques. On va aussi être en mesure de faire un suivi téléphonique. Donc on est convaincu de répondre à un besoin criant », ajoute-t-il.
Le guide et son mode de distribution ont été élaborés au cours des deux dernières années. Des investissements de 40 000 $ ont été nécessaires pour faire le guide et effectuer les représentations auprès du milieu médical.
Quant au suivi, il sera effectué par un agent qui est déjà à l'emploi de l'APPUI.