Procédés industriels: une première à Jonquière

Le premier programme de Techniques de procédés industriels au Québec sera offert au Cégep de Jonquière dès le mois d’août prochain. Cette nouvelle offre dans le département de chimie survient à un moment où les besoins de main-d’oeuvre sont criants dans l’industrie. Un volet exclusif à l’établissement collégial jonquiérois s’ajoute avec une dimension environnementale.

Rencontrés mercredi avant-midi tout près d’un laboratoire du pavillon Lionel-Gaudreau pour expliquer les détails du programme, les enseignants Dominique Bélanger et Alain Tremblay ont confirmé que le projet était dans l’air depuis cinq ans avec l’analyse de profession auprès des acteurs de l’industrie. L’élaboration du programme et les démarches auprès du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont eu lieu au cours des trois dernières années. Dès la fin de l’année scolaire 2018-2019, des travaux d’agrandissement auront lieu, en plus de l’achat d’équipements d’une valeur d’un million de dollars.

«On avait une volonté d’apporter une dimension environnementale et de développement durable à notre formation, dans le but de donner les outils à nos étudiants pour que l’impact des procédés sur l’environnement soit minimisé, a expliqué Dominique Bélanger. C’est une volonté mondiale de réduire l’impact environnemental et c’était important de faire notre part. On veut avoir un accent important sur cette facette.»

Dans ce volet environnemental exclusif au Cégep de Jonquière, les étudiants seront notamment appelés à étudier les procédés de captation de gaz à effets de serre, à la production de biocarburant, aux traitements des rejets industriels et aux produits chimiques liés aux procédés.

D’une durée de trois ans, la formation va toucher les différents secteurs industriels tels que les alumineries, les mines, les pâtes et papier, l’industrie pharmaceutique ou pétrolière, la pétrochimie, la transformation d’huiles essentielles, etc. Les emplois reliés sont aussi variés que les secteurs touchés. Le soutien technique, le contrôle de la qualité, l’optimisation de procédés ou l’entretien préventif sont au nombre des définitions de tâches.

La présence de Rio Tinto et les autres projets industriels qui sont dans l’air dans la région peuvent certainement aider pour l’embauche des futurs finissants, mais les enseignants ont fait savoir que les annonces récentes ne sont pas l’élément déclencheur de la mise en place du programme. 

«C’est une formation axée sur les transformations physiques de la matière, mais on va former des techniciens aptes à travailler dans différents domaines, a confirmé Dominique Bélanger, ajoutant que les étudiants à l’aise avec le travail manuel sont les candidats recherchés. Le but est de former de futurs techniciens en procédés industriels, polyvalents, prêts à entrer sur le marché du travail, a-t-elle ajouté.

En plus de compléter les six sessions de la grille de cours, les futurs étudiants auront la chance de vivre deux expériences sur le marché du travail après les première et deuxième années de la formation. Un stage rémunéré de 12 semaines est prévu, ce qui vient combler un besoin important dans l’industrie.

«Des heures de stage n’ont pas été comblées l’an dernier parce que je n’avais plus d’étudiants à placer», a mis en contexte l’enseignant Alain Tremblay, responsable du département de chimie du Cégep de Jonquière. Le programme de Techniques en laboratoire est l’autre offre du département, qui touche un autre secteur où le taux de placement est élevé.

Le programme de Techniques de procédés industriels du Cégep de Jonquière sera le premier offert au Québec pour l’année scolaire 2019-2020. En 2020-2021, les cégeps de Lévis-Lauzon et de Trois-Rivières, ainsi que le Collège de Maisonneuve s’ajouteront, mais Jonquière demeurera le seul centre de formation collégial à offrir le volet environnemental.

Les candidats intéressés ont jusqu’au 1er mars 2019 pour faire une demande d’admission.

Le coordonnateur du département de chimie du Cégep de Jonquière, Alain Tremblay, et l’enseignante Dominique Bélanger ont contribué à la mise du pied du nouveau programme de Techniques de procédés industriels.

+

CONDITIONS D'ADMISSION

Diplôme d’études secondaires obtenu après 2010

• Mathématiques Technico-sciences ou Sciences naturelles de 4e secondaire

• Sciences et technologie de l’environnement ou Sciences de l’environnement de 4e secondaire

Diplôme d’études secondaires obtenu avant 2010

• Mathématiques 526

• Chimie 534

• Physique 534

* Selon le site Internet du Cégep de Jonquière