Nancy Houde, Isabelle Boulianne, Sylvie Massé et Roberto Boudreault ont reçu un prestigieux prix de la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé pour un projet novateur d'accompagnement de personnes qui reçoivent un diagnostic de cancer.

Prix national pour une équipe médicale de Saint-Félicien

Une équipe de professionnels de la santé de Saint-Félicien a reçu un prestigieux prix de la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé pour un projet novateur d'accompagnement de personnes qui reçoivent un diagnostic de cancer.
Le médecin Roberto Boudreault et les trois infirmières de direction Sylvie Massé, Nancy Houde et Isabelle Boulianne du groupe de médecine familiale (GMF) les Myrtilles du Lac, ont développé le programme ACCEPT (Accompagnement, communication, compréhension via l'expérience patient) pour s'assurer que la personne qui reçoit un diagnostic de cancer soit prise en charge par une infirmière afin de répondre à différents besoins. « Nous avons appelé ça des soins d'accompagnements au lieu de soins palliatifs, un terme qui fait peur. Il y a plusieurs aspects à prendre en compte quand on reçoit un diagnostic de cancer. C'est un dur coup à encaisser et ça engendre différentes répercussions, dont psychologiques. L'infirmière rencontrait la personne et s'assurerait de voir avec elle les services qu'elle aurait besoin que ce soit travailleur social, nutritionniste, psychologue ou autre. L'infirmière devient le pivot entre la personne et les différents intervenants de la santé. Elle facilite les rencontres avec le médecin et fait des liens avec le département d'oncologie », explique le docteur Boudreault.
Ce concept qui paraît simple à première vue est une première au Canada. Ce genre de service pour les patients atteints du cancer n'existe pas. « C'est un peu comme pour les équipes de soins pour les personnes souffrant du diabète ou de problèmes pulmonaires, elles ont un suivi. Pour le cancer, il fallait seulement y penser... Et développer le modèle », lance le médecin de Saint-Félicien.
Exportable
L'idée et le projet ont tellement bien fonctionné qu'il est le seul du Québec qui a été retenu par la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé. Sur les 69 projets déposés, seulement six ont été récompensés.
Il y a eu 22 adultes qui ont bénéficié du programme et selon le docteur Boudreault le taux de satisfaction a été de 100 %. « Les gens étaient très reconnaissants. Certains nous ont dit : « je ne guérirai peut-être pas, mais je me sens soutenu. Je sens qu'on s'occupe de moi, c'est rassurant. Je ne suis pas seul. » C'est justement les répercussions sur la santé globale des patients et la facilité d'exporter le modèle qui a séduit le jury », exprime-t-il.
Le quatuor a reçu le fameux prix le 23 juin dernier à Toronto. Ils sont fiers du travail accompli et les résultats obtenus.
« Le bonus, c'est le patient qui te le donne, on sent qu'il passe mieux à travers cette épreuve avec ce service. Le projet améliore sa qualité de vie. C'est cet aspect qui nous a motivés durant tous ces mois de préparation », souligne le docteur Boudreault.
CIUSSS
Le projet final sera présenté au conseil d'administration du CIUSSS dans le but de l'étendre ailleurs en région. « Nous développons une boîte à outils contenant les procédures pour mettre le service en place. Ça demande des modifications dans les façons de faire et comme nous sommes dans un contexte de coupe, il faut que ça se fasse à coût zéro », mentionne-t-il.
« Ça prend aussi la volonté des médecins et des infirmières qui acceptent de suivre une formation spéciale pour devenir infirmière de liaison. Pour le GMF des myrtilles du Lac, nous avons eu une très belle collaboration de tous les médecins, infirmières et membres du personnel. Ç'a été très stimulant. Je pense que notre projet est exportable. D'ailleurs c'est une des raisons pour laquelle nous avons obtenu ce prix ; c'est qu'il est facilement réalisable dans les autres provinces du Canada. »