La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, rappelle qu’il est possible pour un locataire de refuser l’augmentation de son loyer.
La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, rappelle qu’il est possible pour un locataire de refuser l’augmentation de son loyer.

Prix des logements: gare aux hausses abusives, prévient Loge m’entraide

Émilie Morin
Émilie Morin
Le Quotidien
La coordonnatrice de l’organisme Loge m’entraide, Sonia Côté, met en garde les locataires de la région contre les hausses abusives du prix du logement.

Par voie de communiqué, Mme Côté rappelle aux locataires qu’il est primordial de s’informer avant « d’accepter d’emblée une hausse du loyer ». La sortie de Sonia Côté survient à la suite de l’annonce des indices d’augmentation des loyers suggérés par la Régie du logement pour l’année 2020.

Le taux décrété par la Régie est de 1,2 % pour les logements non chauffés, 1,0 % pour les logements chauffés à l’électricité, 1,4 % pour ceux chauffés au gaz et 0,6 % pour les logements chauffés au mazout. Sonia Côté précise que les taux d’augmentation ne tiennent pas compte des hausses de taxes municipales et scolaires, d’assurances et des rénovations faites en 2019.

Sonia Côté croit qu’il faut éviter de répéter la hausse de 2019, alors que les logements étaient passés de 581 $ à 611 $ par mois, une hausse de 30 $. « Si les loyers ont augmenté en moyenne de 30 $ en 2019, c’est parce que des propriétaires ont profité de l’ignorance des locataires pour leur refiler des hausses de loyer abusives ! Cette année, il faut absolument que les locataires s’informent quand ils recevront leur avis d’augmentation, car plusieurs ne savent pas qu’ils peuvent refuser l’augmentation sans devoir déménager à la fin de leur bail ! »

Loge m’entraide invite les locataires à prendre contact avec l’organisme avant de prendre toute décision relative à l’augmentation de leur loyer. « Cela fait partie de nos services d’informer, d’aider et d’outiller les locataires à faible revenu sur leurs droits et recours, notamment en ce qui a trait aux augmentations de loyer », fait savoir Mme Côté.

Elle rappelle aux locataires qu’un avis d’augmentation de loyer laisse place à trois choix : refuser l’augmentation et déménager, refuser l’augmentation et renouveler le bail, ou accepter l’augmentation.