Le conseiller Jean-Marc Crevier a répliqué à un article de l’Association des contribuables de Saguenay.

Prise de bec entre Mélanie Boucher et Jean-Marc Crevier

L’Association des contribuables de Saguenay (ACS) dénonce « la virulence, l’intimidation » et les « propos insultants » du conseiller municipal Jean-Marc Crevier, à la suite d’un commentaire publié sur la page Facebook de l’organisme.

L’association, active depuis mars, a publié vendredi un article sur sa page, intitulé Soccerdôme : la ville dit NON au privé, dans lequel elle soutient que deux promoteurs privés, Daniel Tremblay-Larouche et Jean-Bernard Jeffrey, qui souhaitent présenter leur propre proposition, n’obtiennent pas l’écoute souhaitée de la part de l’administration de Josée Néron.

Ils réclament un moratoire de six mois dans ce dossier, dans le but de peaufiner et de présenter leur propre projet de 21 M$, soutenu entièrement par des intérêts privés. L’article reprochait également au conseiller municipal du district 6, Jean-Marc Crevier, de ne pas respecter ses engagements électoraux, lui qui s’était lancé en politique afin de faire revivre le projet de stade de soccer intérieur.

Le conseiller jonquiérois indépendant, et membre de la Commission sports et plein air de Saguenay, a répliqué samedi en commentant la publication de l’organisme. « Mme Boucher, vous n’avez pas digéré encore votre défaite, c’est très désolant. Vous inventez n’importe quoi pour vous rendre intéressante. Pas grand monde écoute vos mensonges gratuits, Mme Boucher », a-t-il écrit, selon une capture d’écran prise par l’ACS. Le regroupement a depuis supprimé le commentaire de M. Crevier.

Rappelons que la présidente de l’organisme, Mélanie Boucher, avait brigué le poste de conseillère municipale du district 6, lors des élections municipales de novembre dernier. Parmi les six candidats, elle avait obtenu 17,14 % des voix face à l’ancien syndicaliste, qui a été élu avec 42,72 % des suffrages.

« Une telle attitude de la part d’un élu est d’une part inacceptable, cavalière et inadéquate, mais entache gravement le lien de confiance que peut avoir le citoyen qui oserait poser une question ou relever un ensemble de faits demandant réponse de la part du nouveau conseil de Mme Josée Néron », a déploré dimanche l’ACS, par voie de communiqué.

La présidente Mélanie Boucher a ajouté pour sa part que la campagne électorale est terminée depuis plusieurs mois. « En m’insultant et me dénigrant de la sorte sur la page de l’ACS, c’est une citoyenne que vous attaquez et non pas une adversaire électorale », a-t-elle soutenu, en réplique à Jean-Marc Crevier.