Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Prévention du suicide: le service de clavardage maintenant disponible en tout temps

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le Service numérique québécois d’intervention en prévention du suicide sera dorénavant disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Ce service de clavardage est assuré par trois organisations, dont le Centre de prévention du suicide 02, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le service d’intervention par clavardage et le site Web ont été lancés en octobre 2020. Une application mobile est également disponible depuis novembre dernier. 

C’est le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ainsi que le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, qui en ont fait l’annonce. 

Cette initiative permettra aux personnes qui en ressentent le besoin de communiquer avec un intervenant en tout temps par clavardage. Ces interventions, disponibles pour tous les Québécois, en anglais et en français, sont assurées par trois partenaires cliniques de l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS), soit le Centre de prévention du suicide 02, le Centre de prévention du suicide de Québec et Suicide Action Montréal.

«Certaines personnes sont moins enclines à utiliser les services d’aide téléphoniques ou les rencontres en personne pour exprimer leur détresse et demander du soutien. Elles communiquent parfois plus aisément leurs difficultés dans les environnements virtuels. Donc, la mise en place d’un réseau de clavardage pourra dorénavant rejoindre un plus grand nombre de personnes qui ont besoin d’aide, pour elles ou pour un proche. Dans le contexte actuel, rejoindre ces personnes est encore plus important, car la situation que nous vivons présentement amplifie certains facteurs de risque pour la dégradation de la santé mentale et psychosociale. Je tiens à rappeler à tous ceux et celles qui éprouvent de la détresse que des ressources sont disponibles. N’hésitez pas à demander de l’aide», a affirmé Lionel Carmant. 

Pour parler avec quelqu’un, visitez le www.suicide.ca ou téléphonez au 1 866 APPELLE (277-3553).