France Tremblay et Stéphane Bergeron, de Développement économique Canada, ainsi que Dominic Perron, Yves Girard et Paul Pomerleau, de Nutrinor, entourent le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux.

Prêt de 1 M$ pour Nutrinor

Nutrinor Coopérative espère pouvoir lancer de nouveaux produits laitiers au début de l'année 2018, après les travaux d'agrandissement de son usine d'Alma presque achevés. Ceux-ci représentent un investissement de 7,7 M $, dont un million octroyé par Développement économique Canada (DEC) sous forme d'aide financière remboursable.
Avec l'ajout d'une ligne de production en train d'être testée, les opérations pourront bientôt débuter, mais l'entrée sur le marché est prévue l'an prochain seulement. Les détails seront dévoilés au moment opportun, indique le premier directeur agroalimentaire chez Nutrinor, Paul Pomerleau. L'entreprise cherche à se diversifier puisque la consommation de lait est en baisse depuis quelques années, précise-t-il. D'autres produits, par exemple les yogourts à boire, restent des opportunités d'affaires intéressantes.
Dans les installations du boulevard Saint-Jude vendredi matin, le député libéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux est venu souligner la contribution de DEC au projet au nom du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique Navdeep Bains. L'aide est accordée en vertu du Programme de développement économique du Québec de DEC.
« Vous connaissez mon intérêt pour défendre le système de gestion de l'offre, a déclaré l'élu. Quand j'ai la chance de visiter des entreprises agricoles de la région et de voir leur intelligence, je trouve ça merveilleux. La compétition est grande et internationale dans le milieu agroalimentaire, et Nutrinor se démarque. C'est une annonce des plus importantes pour la région. »
Projet présenté en 2016
La coopérative de 600 employés a présenté son investissement dès novembre 2016, avec le rêve de transformer 100 % de la production laitière d'ici. Dans un premier temps, l'entreprise souhaite le faire avec cinq à dix millions de litres de lait supplémentaires. Présentement, environ 150 millions de litres sont produits au Saguenay-Lac-Saint-Jean et quelque 80 millions sont transformés dans la région.
« On entre dans une nouvelle ère », résume Paul Pomerleau. Il ajoute que cet investissement dans la laiterie est le plus important depuis de nombreuses années.
« En agrandissant, on est aussi allé au-delà de nos besoins actuels. Il y a une superficie de 7000 pieds carrés qui n'est pas nécessaire pour l'instant, mais les opportunités d'affaires sont nombreuses. Quand elles se présenteront, nous aurons les installations adéquates », poursuit M. Pomerleau.
Une partie de l'investissement n'était pas visible pour les médias. Il s'agit de certains équipements qui ont été modernisés dans la plus vieille partie de l'usine, ce qui permettra à Nutrinor d'améliorer la conservation des produits.
« On transforme des produits qui sont distribués d'un océan à l'autre au Canada, il faut que ça se conserve bien pour répondre à la demande », explique M. Pomerleau. L'aide financière devra être remboursée totalement au maximum sept ans après la fin du projet.