Jean-François Pressé devient le président-directeur général de l’Institut national des mines.

Pressé à l’Institut national des mines

Toujours sans directeur général en titre, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay devra maintenant dénicher aussi un directeur général adjoint alors que Jean-François Pressé a été nommé à la tête de l’Institut national des mines par le conseil des ministres mercredi.

À compter du 27 décembre, Jean-François Pressé deviendra donc le président-directeur général de l’organisme qui a pour mission de soutenir le gouvernement dans l’exercice de sa responsabilité en matière d’éducation dans le secteur minier. Il supervisera l’offre de formation à tous les niveaux d’enseignement.

« Je ne pouvais pas passer à côté d’une opportunité comme celle-là », a commenté M. Pressé en soirée au Quotidien.

Ce sera pour lui un retour à Val-d’Or, alors qu’il y avait occupé le poste de directeur du Centre de formation professionnelle pendant une dizaine d’années, avant de revenir à Saguenay où il avait fait ses études.

Il dit avoir appris sa nomination lors de la publication du communiqué, en fin de journée. Il a informé immédiatement la présidente du Conseil des commissaires, Liz S. Gagné, qui s’est montrée très heureuse. « Malgré les difficultés qu’on a connues, j’ai un grand sentiment d’appartenance à cette organisation. (...) C’est une belle fierté pour la commission qu’un de ses membres puisse accéder à un poste de cette envergure », a-t-il poursuivi.

Jean-François Pressé assure que la mort annoncée des commissions scolaires par Québec n’a pas eu d’impact sur sa décision. Il a indiqué que le processus de sélection était amorcé bien avant la victoire électorale de la Coalition avenir Québec. On l’avait approché pour qu’il soumette sa candidature plus tôt cette année.

Il s’agit donc pour lui d’une promotion importante. « Ça prouve qu’il y a des personnes de qualité à la commission scolaire. Son expertise est reconnue et s’ils sont venus le chercher, c’est parce qu’il est bon », a déclaré la porte-parole de la CS des Rives-du-Saguenay, Claudie Fortin, qui refuse de voir dans ce geste un quelconque signal négatif.

Arrivé à Saguenay en août 2017, Jean-François Pressé avait occupé un temps la direction générale par intérim dans la foulée du congédiement, contesté depuis, de l’ancienne directrice générale, Chantale Cyr. Pour cette année scolaire, c’est Johanne Allard qui occupe le poste de directrice générale par intérim. La CS avait dû se rabattre sur une nomination par intérim après deux affichages infructueux.